A bon entendeur - signé [RTS]

Accidents aux sports d’hiver, quand la facture jette un froid !

L'émission du 5 février 2019

Une chute à ski, en skate, en luge et vous êtes blessé, comment se passe la prise en charge des frais? ABE vous révèle une différence de taille entre ceux qui sont assurés par leur employeur et les autres, enfants, étudiants, retraités ou indépendants. Qu’est ce qui change exactement? D’où vient cette inégalité? Qu’en est-il pour les sports à risque?

 

Arnaque sur Anibis

Achats-ventes entre particuliers sur des plateformes de petites annonces gratuites, c’est pratique et attractifs, les prix étant souvent sacrifiés. Mais vous n’êtes pas à l’abri d’escrocs. Ce n’est pas la première fois qu’ABE en parle, mais grâce au témoignage de Tony, l’émission vous propose un rappel du mode opératoire et des conseils pour éviter de se faire plumer. Quelle est la responsabilité d’Anibis ? Réponse de Jelena Moncilli, sa spécialiste anti-fraude.

La différence entre la LAA et la LAMAL

En Suisse, la couverture d’assurance en cas d’accident n’est pas la même selon sa situation personnelle. En cas d’accident, un salarié est couvert par la LAA (Loi sur l’assurance accident), ses frais médicaux sont alors entièrement remboursés. Pour les personnes sans activité professionnelle comme les retraités, les personnes au foyer ou les étudiants, c’est la couverture accident au sens de la LAMAL (loi fédérale sur l’assurance maladie) qui entre en jeu. Les frais médicaux sont dans ce cas remboursés mais l’assuré doit payer 10% de participation en plus de la franchise. Quant aux indépendants, ils ont la possibilité de choisir entre les deux systèmes. ABE a recueilli le témoignage d’un retraité, gravement blessé sur une piste à la suite d’un choc avec un autre skieur.

La différence entre la LAA et la LAMAL [RTS]

Accident ou maladie ?

Autre différence de taille entre la LAA et la LAMAL : l’étendue des prestations et la prise en charge à plus ou moins long terme en cas d’accident. Pour éviter une prise en charge à trop long terme, il arrive que la LAA tente de faire passer les conséquences d’un accident pour une maladie. Quelles sont alors les démarches à entreprendre pour faire opposition à cette décision ? Les conseils et recommandations d’une avocate de l’APAS (Association pour la Permanence de Défense des Patients et des Assurés) et la présentation d’un cas concret.

Accident ou maladie ? [RTS]

Les règles de bonne conduite sur les pistes

La Fédération internationale de ski a élaboré un ensemble de règles à respecter sur les pistes de ski. Il est ainsi recommandé de ne pas mettre en danger les autres usagers de la piste, de maîtriser sa vitesse et son comportement en toutes circonstances et de porter secours et assistance si l’on est témoin d’un accident. En Suisse, un accident provoqué par le non-respect de ces règles peut déboucher sur une condamnation.

Les règles de bonne conduite sur les pistes [RTS]

Accidents et entreprises téméraires

Selon la loi fédérale sur l’assurance accident, une entreprise téméraire est une activité qui présente un risque. On en distingue deux types : l’entreprise téméraire absolue qui comprend, entre autres, le base jump, les courses de motoneige ou le VTT de descente.
L’entreprise téméraire relative désigne quant à elle un sport pratiqué sans respecter les impératifs de sécurité. Quelles peuvent être les conséquences pour un assuré qui aurait un accident après une entreprise téméraire ou relative ? Les réponses de Marc Hochmann, avocat et médecin.

Accidents et entreprises téméraires [RTS]

Carmine et les sports d’hiver

Notre youtubeur n’apprécie ni la saison froide, ni les sports qui se pratiquent sur la neige et sur la glace.

Encore merci !

Nouvel épisode de notre série consacrée aux situations que vous rencontrez certainement : absurdes, illogiques, kafkaïennes ! Ce soir, des factures injustifiées dont le flot a eu beaucoup de peine à se tarir.