Oscar Lalo, La race des orphelins

L'émission du 25 août 2020

L'invité : Oscar Lalo, La race des orphelins

Je mʹappelle Hildegard Müller. Ceci est mon journal. Je mʹappelle Hildegard Müller. En fait, je crois que je ne m'appelle pas. J'ai soixante-seize ans. Je sais à peine lire et écrire. Je devais être la gloire de l'humanité. J'en suis la lie. Qui est Hildegard Müller? Le jour où il la rencontre, lʹhomme engagé pour écrire son journal comprend que sa vie est irracontable, mais vraie.
Dans "La race des orphelins" publié aux éditions Belfond, Oscar Lalo poursuit son hommage à la mémoire gênante, ignorée, insultée parfois, toujours inaccessible. Il plonge dans la solitude et la clandestinité dʹun des secrets les mieux gardés de la Seconde Guerre mondiale.
Lʹauteur est lʹinvité de Pierre Philippe Cadert.

Thomas Flahaut, hypernuit

Deuxième roman de Thomas Flahaut, "Les nuits d'été" colle aux semelles d'un trio de jeunes adultes issus des classes populaires, le temps d'un été caniculaire. Entre l'épuisement des corps broyés par l'usine, l'amitié salvatrice et l'ivresse de la vitesse, l'auteur français décrit avec justesse une jeunesse qui teste ses limites, partagée entre les frontières géographiques d'un territoire franco-suisse et les frontières sociales d'une génération aux horizons bouchés. Lʹauteur est au micro de Nicolas Julliard.

Suissitubes : Kadebostany

Chaque artiste rêve de connaître un morceau qui touche un large public. Cet été, Vertigo va à la rencontre de chanteurs et musiciens suisses qui ont vécu cette expérience. Comment naît un tube, comment est-il adopté par le public, comment le faire vivre sur scène sans sʹen lasser? Suissitubes, cʹest une séquence proposée par Michel Masserey.
Episode 5 - Depuis dix ans, le groupe Kadebostany se produit régulièrement sur les scènes internationales. Ce succès impressionnant est dû en partie à un tube "Caste in the snow", sorti en 2013. Guillaume Bozonnet, pilote de ce projet, revient sur sa genèse.

Gilles Jobin, de la danse virtuelle à la Mostra de Venise

Le chorégraphe genevois est invité au Festival de cinéma avec un spectacle en réalité immersive: trois danseurs à Genève, une danseuse à Bangalore et une danseuse à Sydney se retrouvent sur un même plateau, en live, via leurs avatars. A voir casqué et équipé à la Comédie de Genève du 2 au 12 septembre 2020, de même que le reste du programme "Venice VR expended" de la Mostra. Bonus : deux autres créations de la compagnie nous projettent dans les futurs locaux de la Nouvelle Comédie. Comment ça fonctionne ? Reportage en répétition de Thierry Sartoretti.