Plus de 100'000 personnes sont dépendantes au jeu de hasard en Suisse. [Dan Kosmayer - Fotolia]
Dan Kosmayer - Fotolia

Les seniors et le jeu excessif

Comme le tabac ou l’alcool, le jeu peut devenir très addictif. Parmi les joueuses et joueurs il est une population plutôt discrète, ce sont les seniors. Tous les 60 ans et plus ne sont pas des joueurs compulsifs, mais l’association fribourgeoise REPER (association de promotion et prévention de la santé) s’est dit qu’il serait bon de se poser la question de la dépendance au jeu chez cette franche de la population. Quels sont les signes démontrant un comportement addictif aux jeux? Un mordu de loto court il les mêmes risque de dépendance qu’un passionné de casino?

Antoine Bays, chargé de prévention à REPER, spécialisé dans la prévention des jeux de hasard et d’argent, répond à Théo Chavaillaz.

Le téléphone de SOS jeu (anonyme et gratuit, 24h/24h): 0800 801 381