Après le gaspillage alimentaire, le gaspillage vestimentaire [Photographee.eu - Fotolia]
Photographee.eu - Fotolia

Le gaspillage vestimentaire

30% des vêtements des Suisses restent dans leurs armoires et ne sont jamais portés. Il s’agit du chiffre avancé par l’association Fair’act, une association qui a lancé début mars 2017 sa plateforme web pour une mode éthique. Comment expliquer que le gaspillage vestimentaire soit aussi élevé que le gaspillage alimentaire, alors qu’a priori, le vêtement n’est pas une denrée périssable?

Les explications et les bons conseils de Fanny Dumas, co-présidente de Fair’act. Par Frédérique Volery.