Séquence de l'émission du 30 avril 2018
La récolte des données des assurés via l’application d’Helsana est illégale selon le préposé fédéral à la protection des données. [Gaetan Bally - Keystone]
Gaetan Bally - Keystone

C'est tranché, Helsana+ est illégale!

C’est du moins ce qu’affirme le préposé fédéral à la protection des données et à la transparence. La récolte des données des assurés de base via l’application de santé d’Helsana n’est pas légale selon lui. Et étant donné qu’elle peut être utilisée par des assurés de base uniquement, avec une rétribution annuelle de quelques de CHF 75 maximum, l’application est illégale car il s’agit d’une baisse de prime déguisée. Helsana conteste les deux décisions du préposé et s’en remet au Tribunal fédéral.

Décryptage des enjeux avec Dominique Sprumont, directeur adjoint de l’Institut de droit de la santé de l’université de Neuchâtel et vice-directeur de l’Ecole suisse de santé publique.

Helsana: l'application qui fâche la protection des données (19h30, RTS Info)

 

Séquence de l'émission du 30 avril 2018
Un projet de loi pourrait permettre les assurances sociales de surveiller leurs assurés. [Prazis Images - Fotolia]
Prazis Images - Fotolia

Réinsertion et espionnage

Pascal Fumeaux est chef de police municipale à Conthey (VS). Amputé de la jambe gauche après un grave accident en service, il a repris le travail à 40%. A terme, il aimerait pouvoir augmenter son temps de travail et ne pas perdre en qualité de vie. Mais comment se passe la réinsertion professionnelle après un accident? Quels sont les droits et les devoirs des bénéficiaires de l’AI et de leurs employeurs? Quelles sont les mesures prévues par le projet de loi octroyant aux assurances sociales l'autorisation de surveiller leurs assurés pour déceler les fraudes?

Maya Chollet recueille les réponses du porte-parole de l'AI Vaud et un avocat, spécialiste des assurances sociales.

L'intégrale de l'émission du 30 avril 2018