Séquence de l'émission du 24 avril 2018
Des applications proposent de partager ses symptômes d'allergie aux pollens. [valera20 - Fotolia]
valera20 - Fotolia

Partager sa sensibilité aux pollens via une app

Avec la nouvelle application pour smartphone "Ally Science", ce sont les utilisateurs qui décident avec qui ils souhaitent partager leurs données personnelles: c'est le principe du "self data". Cette app est actuellement testée afin d’établir, grâce à toutes les personnes qui le souhaitent, une carte en temps réel indiquant les zones où les pollens sont les plus agressifs en Suisse. Cette collecte d'informations a aussi pour but de faire progresser la recherche.

On en parle avec Serge Bignens, co-fondateur de la coopérative MiData, professeur à la Haute école spécialisée de Berne à Bienne et ingénieur spécialiste en informatique médicale, et le professeur Peter Schmid de l’Institut de dermatologie de l’Hôpital universitaire de Zurich.
Séquence de l'émission du 24 avril 2018
Le carnet de vaccination électronique peine à intéresser les Suisses. [thodonal - Fotolia]
thodonal - Fotolia

150'000 carnets de vaccination électroniques en Suisse

Sept ans après son lancement, la version numérique du carnet de vaccination ne remporte toujours pas un succès phénoménal. Pourtant, il y a des avantages à cette version électronique: rappels via SMS ou email, possibilité d’accéder à ces informations importantes depuis n’importe où, et surtout l’avantage de ne plus pouvoir perdre ces précieuses données…

On s’interroge sur le succès mitigé de mesvaccins.ch avec Daniel Koch, responsable de la division maladies transmissibles à Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Ligne téléphonique info-vaccins de l'OFSP pour obtenir un conseil médical gratuit: 0844 448 448 (prix d’une communication interurbaine en Suisse)

Séquence de l'émission du 24 avril 2018
Les inscriptions aux cours d'autodéfense sont en forte hausse en Suisse romande. [JackF - Fotolia]
JackF - Fotolia

Cours d'autodéfense: les femmes s’y pressent

Depuis quelques mois, les inscriptions aux cours d’autodéfense, ou self défense, sont en hausse en Suisse romande. Une conséquence directe de l’affaire Weinstein qui a libéré la parole des femmes au travers des mouvements #metoo et #balancetonporc. Comment expliquer cet engouement? Qu’apprend-on dans ces cours? Comment s’y retrouver parmi les différentes techniques? Qu’en dit la police?

Isabelle Fiaux reçoit Christian Antonietti, spécialiste en arts martiaux, formateur en autodéfense et gendarme à la retraite.

L'intégrale de l'émission du 24 avril 2018