Séquence de l'émission du 22 août 2014
Les ambulanciers doivent eux-aussi respecter les vitesses réglementaires. [Gaëtan Bally - Keystone]
Gaëtan Bally - Keystone

L'impact de Via Sicura sur les services de secours

Les services de secours sont-ils toujours aussi rapides? Policiers, ambulanciers et pompiers ne peuvent plus rouler aussi vite. Ils risquent leur permis en venant nous porter secours depuis l'introduction de Via Sicura, le programme d’action de la Confédération en matière de sécurité routière. Un programme plus sévère qui prévoit depuis janvier 2014 les délits de chauffard.

Explications en compagnie de Michel Gandillon, porte-parole du service lausannois de protection et sauvetage, et de Roger Golay, conseiller national MCG Genève. Un sujet préparé par Frédérique Volery.
Séquence de l'émission du 22 août 2014
L'alimentation végétarienne fait la part belle aux fruits et légumes, mais également aux légumineuses. [Johanna Mühlbauer - Fotolia]
Johanna Mühlbauer - Fotolia

Ma semaine sans... produits d'origine animale: le bilan

Dernier défi de l'été: Lydia Gabor fait l'impasse sur les aliments d'origine animale pendant une semaine. Une alimentation 100% végétalienne implique au début passablement de vigilance!

Une semaine qui ne s'est pas déroulé sans peine. Lydia Gabor en fait le bilan en compagnie de Lucie Zimmitti, du restaurant vegan lausannois Ozimi, et de Patrick Leconte, nutritionniste.
Séquence de l'émission du 22 août 2014
Le barbecue peut aussi être végétarien. [Africa Studio - Fotolia]
Africa Studio - Fotolia

Ma semaine sans... produits d'origine animale: le bilan (suite)

Dernier défi de l'été: Lydia Gabor fait l'impasse sur les aliments d'origine animale pendant une semaine. Une alimentation 100% végétalienne implique au début passablement de vigilance!

Une semaine qui ne s'est pas déroulé sans peine. Lydia Gabor en fait le bilan en compagnie de Lucie Zimmitti, du restaurant vegan lausannois Ozimi, et de Patrick Leconte, nutritionniste.
Séquence de l'émission du 22 août 2014
Le boutefas est une charcuterie vaudoise. [DP]
DP

Descente en cuisine à Lausanne

Chaque vendredi, "On En Parle" fait place à la tradition et vous propose une recette dans une région de Suisse avec un puriste attaché à sa terre. Défenseur d’un terroir, d’un produit, d’un savoir-faire, c’est toute une histoire qui donne envie de revenir aux sources.

Aujourd'hui, Florence Farion et le cuisinier Benjamin Luzuy rencontrent le chef Peter Bearmann pour préparer la recette traditionnelle vaudoise du boutefas, servie avec une salade de chou tiède.

Boutefas et sa salade tiède de Peter Bearmann

(Recette pour 4 personnes)

1 boutefas de 600 grammes

1 chou nouveau

2 tranches de petit lard bien gras

1 oignon haché

huile de pépins de raisin

huile de noix

jus de coing

radis

ciboulette

fleurs de thym

sel et poivre.

Préparation :

Cuire la saucisse dans de l’eau tiède  pendant 1h15 à petits bouillons.

Hacher le chou nouveau et le mettre à blanchir dans l’eau bouillante très salée pour attendrir. Le sortir au bout de quelques secondes, laisser égoutter.

Couper le petit lard en morceaux et le faire revenir à la poêle pour le dégraisser et lui donner une belle couleur brune et du croquant. 

Faire sauter l’oignon haché dans la poêle.

Préparer la vinaigrette  avec 1 cuillère de concentré de jus de coing, 2 cuillères d’ huile de pépins de raisin et 1 cuillère huile de noix. Sel, poivre.

Mélanger le chou blanchi avec les oignons, les lardons grillés et la vinaigrette.

Sortir le boutefas de l’eau et le trancher.

Faire dans chaque assiette un lit de salade, y poser quelques tranches de boutefas, décorez de fleurs de thym, de ciboulette hachée et quelques gouttes d’huile de noix.

Émission du 22 août 2014

On en parle du 22.08.2014