Séquence de l'émission du 19 novembre 2019
Les additifs E171 et E551, appelés aussi dioxyde de titane et dioxyde de silicium, sont présents dans de nombreux produits sans être mentionnés. [franckito - Depositphotos]
franckito - Depositphotos

Test: les nanos E171 et E551 dans votre assiette et vos cosmétiques

Les additifs E171 et E551, appelés aussi dioxyde de titane et dioxyde de silicium, sont présents dans de nombreux produits de consommation. "Bon à savoir", "A bon entendeur" et "On en parle" ont passé au peigne ultra fin des articles comme le dentifrice ou les potages industriels pour saisir lʹampleur de la présence de ces nanoparticules. Résultat: elles sont bien là, mais invisibles notamment sur les emballages. La mention [nano] figure rarement dans la liste des ingrédients alors même que les risques pour la santé ne sont pas clairement évalués.

Les précisions de Sophie Proust.
Séquence de l'émission du 19 novembre 2019
Jeunes yogis lors de leur cours au studio Equilibre yoga à Lausanne. [Johanna Commenge - RTS]
Johanna Commenge - RTS

Le yoga en taille enfant

7% de la population suisse pratique le yoga, soit autant que le football ou la marche nordique. Les adeptes du yoga sont beaucoup plus nombreux que les joueurs de tennis. Mais, surtout, la proportion d’adeptes a doublé entre 2008 et 2014, selon une étude publiée par l’Office fédéral du sport en 2014. En toute logique, ces adultes de plus en plus nombreux à dérouler leur tapis influencent leurs enfants.

Johanna Commenge s’intéresse au yoga pour les enfants.
Séquence de l'émission du 19 novembre 2019
Un médecin tend une éprouvette à un patient. [Nito - Fotolia]
Nito - Fotolia

Rechercher l'identité de son donneur de sperme

Il y a 18 ans, la nouvelle loi sur la procréation médicalement assistée entrait en vigueur en Suisse. Dorénavant, les donneurs de sperme n'y sont plus anonymes et les enfants nés d'un don peuvent obtenir son identité. Cette démarche s'est vue encore simplifiée grâce à une nouvelle ordonnance, mise en place ce 1er janvier 2019. Un changement qui ne plaît pas aux professionnels psychosociaux.

Pour en parler, Quentin Bohlen reçoit Natalie Mégevand, collaboratrice scientifique à l'Office fédéral de l'état civil (OFEC), responsable du dossier, Laure de Jonckheere, membre de "FertiForum" et conseillère en santé sexuelle, et Dorothéa Wunder, gynécologue, spécialiste en endocrinologie gynécologique au Centre de Procréation Médicalement Assistée (CPMA) de Lausanne, et membre de la Commission nationale d'éthique pour la médecine humaine (CNE).

Chronique en nouvelle diffusion.
Émission du 19 novembre 2019
Logo On en parle [RTS]
RTS

On en parle

Pratique, utile et même carrément indispensable : On en parle est une mine d’informations qui permettent de s’y retrouver dans les méandres du quotidien.