Séquence de l'émission du 18 novembre 2011
Des restes d’antibiotiques ont été détectés dans la viande de poulet en Allemagne. [Maria.P - Fotolia]
Maria.P - Fotolia

Du poulet allemand bourré aux antibiotiques

Les antibiotiques sont utilisés de manière systématique dans les élevages de poulets en batterie en Allemagne: c’est ce que démontre une étude commandée par le Ministère allemand de la protection des consommateurs. L’Allemagne est l’un des plus importants fournisseurs de viande de poulet en Suisse. Faut-il s’inquiéter des résultats de cette nouvelle étude?

Réponse de Patrick Edder, chimiste cantonal genevois.

Cette étude a été conduite dans le Land de Rhénanie Nord-Westphalie et commandée par le Ministre en charge de la protection des consommateurs. C'est la première étude du genre en Allemagne. Elle porte sur182 élevages de poulets et a duré 4 mois… Résultats: 96,4% des poulets ont été traités avec des antibiotiques! Les traitements sont faits de manière systématiques, et non pas pour soigner les volailles qui seraient malades. En moyenne, 3 substances différentes sont données aux poulets, mais le cocktail va jusqu’à 8 substances différentes, selon l’étude qui porte sur 13 substances au total. Le soupçon pèse que ces produits sont en fait utilisés pour doper la croissance des animaux.

Le Ministre allemand, Johannes Remmel, un Verts, estime que les résultats de cette étude peuvent être étendus à l’ensemble du pays. De son côté, la Suisse a importé près de 4'000 tonnes ide poitrines de poulets allemands en 2010...

Séquence de l'émission du 18 novembre 2011

La question du jour

Comment et où doit-on conserver au mieux ses épices? La réponse de Patrick Rosset, spécialiste des épices en Suisse romande.
Séquence de l'émission du 18 novembre 2011
Logo On en parle [RTS]
RTS

Encore un bug dans la billetterie des CFF...

Zoom sur la mésaventure d'une auditrice avec des billets dégriffés CFF. Adrienne a acheté en ligne deux billets de train dégriffés Bâle-Lausanne pour sa petite fille de 15 ans et son amie de 16 ans. Lors de la commande, la mention "demi-tarif" figurait d’office sur les deux billets, ce qui n’aurait pas dû être le cas, étant donné que l'une des jeunes fille avait plus de 16 ans. Un bug informatique rendait impossible l'achat d'un billet dégriffé au tarif normal, donc sans la mention demi-tarif.

Le problème, c'est que le contrôleur n'a rien voulu savoir et l'adolescente s'est retrouvé dans une situation de "resquille" sans l'avoir voulu! De même que le service clientèle des CFF qui accusait Adrienne d’avoir commis l’erreur.
Séquence de l'émission du 18 novembre 2011
Tous les vendredi, la chronique gastronomique "Premier Service" vous propose une recette... [herreneck - Fotolia]
herreneck - Fotolia

Le goût du Lux

Les restos petits bouchons, sympas et bons sont rares. Le Lux, sis dans un ancien cinéma du Locle en est un exemple: ambiance sympa, service amical et courtois, cuisine ménagère créative, du bonheur dans et autour de l’assiette. C’est un bijou de convivialité dont le haut du canton de Neuchâtel a le secret: on aime manger et on aime les mangeurs.

Anne-Do Knellwolf et François sont les patrons de cet endroit qui ne ressemble à aucun autre et cuisinent tous les jours des plats différents. Sauf... les jours convenus pour les coquelets, les souris d’agneau ou le brunch du dimanche. Un régal sans les petits doigts en l’air. Un plaisir qui rappelle certains films français... où le bonheur reste dans les rapports humains.
Séquence de l'émission du 18 novembre 2011
Logo On en parle [RTS]
RTS

Deuxième service

Philippe Girard revient sur les sujets de l'émission qui ont suscité vos remarques, question et commentaires.

On reparle donc de l'opérateur Sunrise, des lignes à haute tension, de loisirs accessibles aux personnes à mobilité réduite, d'allergies provoquées par les teintures capillaires, d'orthographe, de la carboxy-thérapie, des logiciels libres

L'intégrale de l'émission du 18 novembre 2011