Séquence de l'émission du 14 décembre 2012
La création d'une biobanque au CHUV est un tournant important dans le domaine de la recherche sur l'être humain. [everythingpossible  - Fotolia]
everythingpossible - Fotolia

Création d’une biobanque au CHUV et récolte de données des patients

Une banque de données et d’échantillons biologiques sera créée en janvier 2013 au CHUV à Lausanne. Des échantillons sanguins et tissulaires seront prélevés sur les patients hospitalisés au CHUV et viendront alimenter cette biobanque d’un nouveau genre.

Mais qu'en est-il de la protection des données personelles dans ce contexte? Quelles garanties aura le patient que ses échantillons serviront uniquement à la recherche? L'anonymat est-il garanti pour ceux qui le souhaitent? Décryptage.

Les réponses de Vincent Mooser, chef du département des laboratoires du CHUV et responsable de cette future biobanque.

Séquence de l'émission du 14 décembre 2012
En Uruguay, tous les bovins sont identifiés et chacun d’eux possède sur un code barre toute son histoire.   [goodluz - Fotolia]
goodluz - Fotolia

La traçabilité de la viande, jusque dans votre assiette!

Dans le souci de satisfaire aux normes sanitaires européennes et de la promotion de sa viande, l’Uruguay a implémenté un système de traçabilité de sa viande unique au monde.

Tous ses bovins (il y en a 11 millions) sont identifiés et possèdent un code barre qui contient l’histoire de l’animal de sa naissance jusqu’à l’abattoir en passant par les usines de conditionnement de la viande . A tel point qu'au restaurant, le garçon peut vous fournir tout l'historique de votre steak si vous le désirez!

Vache folle, fièvre aphteuse, brucellose etc... des maladies qui ont rendu les autorités sanitaires de tous les pays de plus en plus vigilantes. Les importateurs veulent des garanties de qualité et les exportateurs veulent pouvoir intervenir le plus vite possible pour circonscrire une épidémie. Il faut un système qui permette d’identifier très vite le foyer infectieux et de lutter efficacement contre la maladie sans avoir à détruire quasiment tout un cheptel comme se fut le cas en 2001 lors d’une épidémie de fièvre aphteuse qui avait coûté un milliard à l’Uruguay.

Maria Nela Gonzalez responsable du système d’identification au ministère de l’agriculture à Montevideo explique comment fonctionne le système uruguayen.

Séquence de l'émission du 14 décembre 2012
Comme chaque année, "Premier service" vous offre le menu de Noël d'un grand chef romand. [Laure SFG - Fotolia]
Laure SFG - Fotolia

Menu de Noël

Des menus de Noël, il y en a, ces jours, dans toute la presse, des menus somptueux, abordables ou simples. Notre contribution, celle de Premier Service, est de toujours vous rendre à vos invités durant le repas, avec un minimum de finitions chronophages : vous serez attablés avec vos hôtes.

L’ouvrage de Sylvia Gabet "Venez dîner à la maison" se transforme en un "Venez réveillonner à la maison"! Une entrée, un plat et un dessert, de quoi faire une belle fête sans se ruiner et de quoi la préparer à l’avance.

Sylvia Gabet nous donne les explications pour un Foie gras au pain d’épices, une Volaille farcie, légumes anciens, sauce cassis et au dessert une Pomme caramélisée, chantilly aux épices, sorbet pomme. De quoi réveillonner, si on a pris le temps, le jour avant, de tout préparer pour éviter le stress de l’invitation.

Séquence de l'émission du 14 décembre 2012
Logo On en parle [RTS]
RTS

Deuxième service

Philippe Girard revient sur les sujets qui ont suscité vos remarques, questions et commentaires.

On reparle donc des conditions de transfert des assurés complémentaires Supra (assurance en faillite) vers Assura et des établissements hospitaliers agréés par les conditions d'Assura, et d'autre sujets comme les vols low cost d'Easyjet, de garantie sur des chaussures, de la taxe poubelle, du choc toxique et des lignes blanches pour aveugles, des zones bleues.
Émission du 14 décembre 2012

On en parle du 14.12.2012