Séquence de l'émission du 10 janvier 2013
Deux ans après l'introduction du principe du "Cassis de Dijon", les articles concernés restent rares dans les magasins suisses.
Cyril Comtat
Fotolia [Cyril Comtat - Fotolia]
Cyril Comtat - Fotolia

La métamorphose des supermarchés

Xavier Bloch vous propose un dossier sur l'évolution de la grande distribution en Suisse. Enquête, reportage et, en direct, les commentaires de Nicolas Inglard, directeur de l’agence Imadéo, un bureau spécialisé dans l’étude du commerce de détail.

Carte de crédit, tablette, smartphone, livraison au parking, guerre des prix et caisse automatique sont aux nombre des nouvelles tendances qui se dessinent dans le secteur de l'alimentation.
Séquence de l'émission du 10 janvier 2013
Logo On en parle [RTS]
RTS

Le numéro de secours routier 140 s'ouvre à la concurrence

Parmi les différents numéros d'appel d'urgence comme le 118, le 144, il y a aussi le 140. C'est le numéro du secours routier qui intervient si vous avez besoin d'être dépanné. Depuis le 3 janvier 2013 le secours routier est opéré par quatre sociétés concurrentes alors que jusque là il a toujours été opéré par le TCS, sous une sorte de mandat de service public.

Yves-Alain Cornu a voulu savoir comment font concrètement ces 4 sociétés pour répondre à la même ligne téléphonique.

La solution qui a été trouvée, c'est une machine qui répartit aléatoirement les appels entre ces sociétés. Et c'est là tout le problème, parce que c'est une vraie loterie: vous ne savez pas sur qui vous allez tomber. Le Hic, c'est que les prestations ne sont pas forcément les mêmes.

Séquence de l'émission du 10 janvier 2013
Logo On en parle [RTS]
RTS

Vidéo à la demande: une offre décevante pour les francophones

Les vidéos clubs se meurent, la faute à internet et ses offres de vidéo à la demande. Pourtant, c’est beaucoup moins bien que nos bons vieux video clubs ! Au premier abord l’offre parait large, mais lorsqu'on commence à se balader dans les catalogues en ligne, pour les francophones ou les amateurs de films en version originale, l’expérience tourne plutôt au film d’horreur: les films en français sont presque absents. Ils représentent moins de 10% par rapport aux films en allemand!

Tour d'horizon de Didier Bonvin sur l’offre des films à la demande auprès des différents opérateurs.
Émission du 10 janvier 2013

On en parle du 10.01.2013