Séquence de l'émission du 2 octobre 2018
Décodez votre prime d'assurance maladie! [warmworld - fotolia]
warmworld - fotolia

Décodeur de primes maladie: l'outil pour vous aider à choisir

Les primes maladie 2019 sont connues. Mais laquelle choisir? Pour vous y aider, "On en parle" et la FRC - Fédération romande des consommateurs, mettent à votre disposition un décodeur de primes. Ou plus exactement un décodeur des modèles alternatifs: médecin de famille, HMO, telmed, etc. Car ces produits peuvent être très différents d’une caisse à l’autre - soit très permissifs, soit très restrictifs.

Philippe Girard reçoit Valérie Muster, responsable de la permanence juridique de la FRC.
Séquence de l'émission du 2 octobre 2018
La pâte Slime n'est pas toujours inoffensive. [pressmaster - Fotolia]
pressmaster - Fotolia

Slime: un jouet prisé mais pas sans risque

Zoom sur le slime, cette pâte colorée à malaxer que les enfants adorent. Des pâtes que l’on achète, mais dont les recettes faites maison inondent aussi la toile. Ces jouets gluants sont-ils si innocents? Pas tous!

Les explications de Johanna Commenge accompagnée du chimiste cantonal genevois Patrick Edder.
Séquence de l'émission du 2 octobre 2018
Des vêtements peuvent-ils aider à adopter une bonne posture dorsale? [topvectors - Fotolia]
topvectors - Fotolia

Quid de l'utilité des redresses dos?

Des publicités en ligne et certains catalogues de vente par correspondance vantent les mérites d’une sorte de harnais élastique qui est censé nous aider à maintenir une posture droite. Ces béquilles destinées aux personnes qui se tiennent avachies sont-elles efficaces? En ayant recours à ce type d’accessoires, notre corps ne deviendrait-il pas plus paresseux? Et au fond, avoir un dos vouté est-il vraiment un si grand problème?

Sacha Horovitz se renseigne auprès du Dr Stéphane Genevay, médecin adjoint agrégé, responsable de la consultation multidisciplinaire du dos au Service de rhumatologie des Hôpitaux universitaires genevois (HUG).
Séquence de l'émission du 2 octobre 2018
Certains pesticides sont interdits en Suisse sous peine d'amende. [encierro - Fotolia]
encierro - Fotolia

Utiliser un désherbant peut coûter cher

3'600 francs d’amende, c’est le montant écopé par un couple de concierge pour avoir utilisé du désherbant Gesal Super Rapid sur une place pavée. Un herbicide vendu librement en grandes surfaces.

Théo Chavaillaz reçoit Gaétan Genetti, paysagiste indépendant et chroniqueur à l’enseigne de "Monsieur Jardinier" sur La Première pour savoir quels sont les usages en herbicides dans les jardins et comment se passer de ce type de désherbants.

L'intégrale de l'émission du 2 octobre 2018