Séquence de l'émission du 1 février 2019
Les parents ne sont ainsi plus censés payer ces activités, à part les frais de repas (maximal de 16 francs par jour) [webkatrin1 - Depositphotos]
webkatrin1 - Depositphotos

En Suisse romande, les camps scolaires tiennent bon!

En décembre 2017, le Tribunal fédéral a décidé que les camps scolaires obligatoires devaient être gratuits pour les parents, excepté les frais de repas (16 francs par jour au maximum). Malgré les craintes, cet arrêt n’a finalement pas entraîné la disparition de ces activités. Une année plus tard, notre enquête révèle qu’en Suisse romande, dans la plupart des communes, cercles scolaires et établissements, les camps tiennent bon et les parents continuent de mettre la main au porte-monnaie.

Les réactions de Gérard Aymon, président de la conférence latine des chefs d’établissement de la scolarité obligatoire au micro de Marie Tschumi
Séquence de l'émission du 1 février 2019
Les animaux rêvent-ils? [alenkasm - Depositphotos]
alenkasm - Depositphotos

QuestiOn en parle: les animaux et les rêves

Chaque vendredi, un journaliste de "On en parle" répond à la question posée le lundi, en vidéo, par les étudiants des écoles d'art romandes.

Aujourd'hui, Isabelle Fiaux explique si les animaux rêvent ou non.
Séquence de l'émission du 1 février 2019
Réagissez à nos sujets dans le "Deuxième service"! [MH - Fotolia]
MH - Fotolia

Deuxième service

Théo Chavaillaz revient sur les sujets de l'émission qui ont suscité vos remarques, questions et commentaires.

Au programme: la responsabilité sur les pistes de ski, le changement de nom imposé à certains permis, la résistance des artisans boulangers et la viande décongelée.
Séquence de l'émission du 1 février 2019
La différence entre un référendum et une initiative populaire tient à l'objet. [andreyuu - Depositphotos]
andreyuu - Depositphotos

La question minute: différence entre un référendum, une pétition et une initiative populaire

Quelle est la différence entre un référendum, une pétition et une initiative populaire?

La réponse de Thierry Tanquerel, professeur de droit à l'Université de Genève, interrogé par Muriel Mérat.

L'intégrale de l'émission du 1 février 2019