Le Journal du matin du 08.09.2015

L'émission du 8 septembre 2015

Les meilleurs moments de l'information

Une heure pour revivre les temps forts de nos émissions de l’actualité. Les dernières 24 heures de l’info en débat, reportages, interviews et décryptages. Avec aussi un premier tour de la presse et des chroniques originales.

Présenté par Sandra Viscardi

Le Journal de 6h [RTS]

Faut-il des CEO pour diriger les communes?

Toujours plus de collectivités lucernoises choisissent ce modèle pour la gestion des affaires: un chef qui veille à la marche opérationnelle de la commune, tandis que l'exécutif élu s'occupe de la stratégie.

Invité: Pierre-Alain Rumley, chargé de cours à l'Université de Neuchâtel, ancien directeur de l'Office fédéral du développement territorial.

Religieux britanniques opposés au suicide assisté

A la Chambre des Communes, les députés britanniques débattront vendredi d’un projet de loi sur le suicide assisté, loi à laquelle s’opposent les représentants des différentes confessions religieuses.

La récupération des sportifs d'élite, pierre angulaire de la performance

Comment se passe la récupération chez les sportifs d’élite lorsque l’on enchaîne les efforts? C’est le cas actuellement pour l’équipe suisse de football, qui va jouer 2 matches en 3 jours. De même, dans le cadre de l’US Open, Wawrinka et Federer notamment ont disputé 5 matches en 7 jours.

Dix minutes pour convaincre

Dans l'ambiance du "Tech in Suisse" à l'EPF, une rencontre entre des startups suisses et des investisseurs chinois. Les entrepreneurs qui se succèdent ont dix minutes pour convaincre avec leur "pitch". Exemple avec Ruud Riem Vies qui présente sa société Kizy Tracking, fabricant d'un petit dispositif qui permet de tracer des objets partout dans le monde.

Par Dominique Choffat et Sandra Zimmerli

Alain Franco: chapeau Frau Merkel!

Le pays qui a semé en grand mort et désolation dans la première moitié du 20e siècle est devenu l’eldorado des réfugiés de ce 21e siècle. L’Allemagne! C’est elle qui fait rêver les Syriens en quête d’un avenir loin des bombes incendiaires d’Assad et des égorgeurs du Groupe Etat islamique. L’Allemagne ouvre ses bras aux victimes. Bienvenue, clament les pancartes brandies sur les quais de gare.

Angela Merkel affirme se "réjouir que l'Allemagne soit devenue un pays avec lequel les gens associent le mot espoir. C'est quelque chose de très précieux au regard de notre histoire", dit-elle justement.

Mais la Chancelière va plus loin: pratiquant un langage de vérité, elle prévient ses compatriotes: "Cet afflux de déplacés va changer l’Allemagne."

Ces images, ces paroles, tranchent avec les propos de François Hollande. Oh bien sûr, le président français a accepté le principe d’une redistribution des réfugiés sur la base de quota. Il l’a déclaré solennellement en conférence de presse. En oubliant qu’en juin dernier, il s’opposait farouchement à ces mêmes quotas.

Ce revirement ne masque pas une réalité cruelle pour la France: sous la pression de l’extrême-droite montante, elle n’est plus ce pays des Droits de l’Homme qui attirait tous les damnés de la terre. Adieu l’héritage de la révolution!

Cette formidable permutation des rôles tient aussi à un autre facteur déterminant chez Angela Merkel: le sens des responsabilités. C’est au nom de la responsabilité collective des peuples nantis vis-à-vis des victimes des conflits et des entreprises allemandes avides de main d’œuvre qu’elle a décrété l’ouverture des frontières. De la même manière, c’était déjà au nom de la responsabilité qu’elle avait imposé aux Grecs l’austérité et les réformes.

Ce sens-rare de nos jours chez un dirigeant-a transformé la "mère fouettarde de l’Europe" en icône des droits de l’homme. Chapeau!

Alain Franco

Les références musicales du jour de Bertrand Levrat

"Le chemin de papa", Joe Dassin
"Cécile ma fille", Claude Nougaro
"Revolution", Beatles

Présenté par Valérie Droux

Radical

Pendant deux semaines, "Le mot du jour" choisit des termes en rapport avec les partis politiques invités par Le Journal du matin de La Première. Ce mardi matin, le mot "radical" en lien avec le président du PLR, Philipp Müller.

Le périlleux périple des réfugiés érythréens

Les Erythréens forment le deuxième contingent le plus nombreux à tenter de passer en Europe après les Syriens. Leur périple commence le plus souvent par l’Ethiopie, où ils sont hébergés dans des camps de réfugiés. Faute de voies légales pour émigrer, ils se tournent vers les passeurs.

L'interview de Philipp Müller

Philipp Müller répond aux questions de Ludovic Rocchi.

Un Cassis de Dijon sans goût

Cassis de Dijon: le débat alimentaire fait du ping-pong entre les chambres du Parlement. Le principe entré en vigueur en Suisse il y a 5 ans est remis en question. Et ce n'est pas fini: les enjeux sont économiques et de plus en plus qualitatifs.

Philipp Müller, président du PLR

A quelques semaines des élections fédérales, "Face aux Partis" donne la parole aux représentants de tous les partis présents sous la Coupole. Ce mardi, Philipp Müller, président du PLR.

L'interview de Philipp Müller, président du PLR, dans le cadre de Face aux partis dans le Journal du matin:

 

Face aux partis - Philipp Müller

Philipp Müller, président du Parti libéral-radical: "Le résultat du 18 octobre est la seule chose qui compte"

Face aux partis - Philipp Müller [RTS]

Présenté par Tania Barril

Le Journal de 8h [RTS]

Décryptage de l'actualité internationale

Au sommaire: le témoignage d'un journaliste allemand de retour d'Erythrée, dont la situation socio-politique demeure encore largement méconnue; le point sur les gauches européennes aujourd'hui.