Audio de l'info

L'émission du 9 janvier 2015

La traque des auteurs présumés du massacre à Charlie Hebdo se poursuit au nord-est de Paris

Des hommes du Raid et du GIGN traquaient toujours dans la nuit de jeudi à vendredi au nord-est de Paris les deux auteurs du massacre à "Charlie Hebdo". Les recherches continuent avec l'aide de cinq hélicoptères. Le point de la situation avec la correspondante de RTSinfo à Paris, Ariane Hasler.

Les forces spéciales de la police et de la gendarmerie ont poursuivi leurs recherches toute la nuit. [Dominique Faget - AFP]

Un nouveau mouvement réunit les déçus de la politique à Vernier

La commune genevoise de Vernier, 35'000 habitants, aurait mal à sa politique. C'est, en tout cas sur cette base qu'est né l'Union Verniolane. La nouvelle formation citoyenne rassemble les déçus de la politique. Il faut dire qu'à Verrnier, les fronts politiques sont plutôt étranges. Pour contrer le MCG, le PLR marche main dans la main avec les Socialistes et les Verts. Pierre-Antoine Preti a rencontré le journaliste Didier Tischler. Le membre fondateur lui a expliqué les buts de cette nouvelle formation.

Le quartier du Lignon à Vernier. [Martial Trezzini - Keystone]

Les organisations islamiques suisses se sentent le devoir de s'expliquer

Après la tuerie à Charlie Hebdo, plusieurs voix réclament un engagement plus important de la communauté musulmane au sein de la société civile. Certaines associations ont lancé des appels au dialogue. Jeudi, plusieurs organisations romandes ont condamné la fusillade par voie de communiqué. Et à Zurich, la Fédération d'organisations islamiques de Suisse a invité ses membres à descendre dans la rue pour manifester. Le sentiment de devoir "s'expliquer" prédomine aujourd'hui. Par Julie Liardet.

La grande mosquée de Genève. [Laurent Gilliéron - Keystone]

Interview de Kurt Westergaard, à l'origine de l'affaire des caricatures de Mahomet

Kurt Westergaard est le caricaturiste danois qui avait représenté Mahomet coiffé d’un turban en forme de bombe pour le quotidien Jyllands-Posten en 2005. C’était le début de l’affaire des caricatures. C’est la voix tremblante que le dessinateur danois partage son émotion. Il se dit horrifié de ce qu’il s’est passé dans les bureaux de Charlie Hebdo à Paris et encourage ses collègues journalistes à ne pas céder à la peur. Son interview.

Le caricaturiste danois, Kurt Westergaard, avait été agressé à domicile par le musulman somalien Mohamed Geele. [Johanes Eisele - Reuters]

Federer à la peine pour sa rentrée 2015

Roger Federer a remporté avec difficulté son premier match de l'année jeudi à Brisbane. Le no 2 mondial a connu des problèmes pour entrer dans la partie et à dû recourir à trois manches pour venir à bout du modeste australien John Millman, 53e mondial. Le Bâlois n'a pas préparé son début de saison comme à l'habitude. Par Hervé Borsier.

Roger Federer a connu un début de match difficile. [Tertius Pickard - Keystone]

Siège à Berne, un enjeu pas si important pour le Jura bernois

La minorité francophone du Jura bernois retrouve sa voix au Conseil national avec le retour de l'UDC Jean-Pierre Graber, qui profite d'un départ pour reprendre son siège perdu en 2011. On se souvient que cela avait créé un psychodrame dans la région, qui perdait son représentant pour la première fois depuis 1848. Ce qui pourrait bien se reproduire cet automne. Mais l'enjeu est-il si important pour le Jura bernois? Au-delà de l'aspect symbolique, pas vraiment. par Alexandra Richard.

Jean-Pierre Graber (UDC-BE). [Gaël Klein - RTS]

Les frères Kouachi interdits de vol aux Etats-Unis "depuis des années

Les deux suspects du massacre de la rédaction de Charlie Hebdo figuraient sur une liste américaine de personnes à surveiller. C'est une information diffusée par plusieurs media américains ces dernières heures. Le New York Times affirme également que l'un des deux frères aurait suivi un entraînement au Yémen dans un camp d'Al-Qaïda. Par le correspondant de RTSinfo à Washington, Philippe Revaz.

Les deux suspects recherchés par les autorités françaises dans la tuerie de Charlie Hebdo. [Police française]

Interview de Pierre-Yves Maillard

Les cliniques vaudoises ne veulent pas entendre parler de l'instauration d'une clause de besoin pour les équipements médicaux lourds, défendue par le conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard. Son interview.

Selon P.-Y. Maillard, l'autorité de surveillance pourrait imposer un plan d'assainissement fin 2013. [Jean-Christophe Bott - Keystone]

Plus d'un journaliste assassiné en moyenne chaque semaine dans le monde

L'attentat perpétré contre les journalistes de Charlie Hebdo résonne d'autant plus dans l'opinion publique qu'il a été perpétré au coeur d'un pays démocratique, en dehors de toute zone de conflit. Mais ces 12 morts mettent en résonnances les 66 journalistes qui ont été assassinés l'an dernier. C'est presque six fois plus que le carnage de mercredi, mais c'est tout-de-même plus d'un journaliste qui a été éliminé par semaine, parfois dans des conditions atroces. par Philippe Nanzer.

Steven Sotloff était apparu à l'écran avec son bourreau (aujourd'hui identifié), juste avant sa décapitation. [Islamic state video - EPA/Keystone]

Les communes font toujours plus appel aux agents de sécurité privés

De plus en plus d'agents surveillent les rues des communes suisses, comme le montrent deux exemples récents à la Chaux-de-Fonds et à Bex. Certains craignent que les agences privées remplacent la police de proximité. Par Coraline Pauchard.

Bex. [Jean-Christophe Bott - Keystone]

Swisscom crée une filiale dans les services de la santé

Swisscom investit le secteur médical et regroupe l'ensemble de ses activités santé sous une seule et même filiale baptisée Swisscom Health. 90 personnes travailleront sous cette nouvelle enseigne. La santé est un secteur très convoité par les milieux des nouvelles technologies. C'est en effet un investissement prometteur aujourd'hui dont le but est assurément lucratif. par Estelle Braconnier.

Le siège de Swisscom à Berne. [Gaetan Bally ]

Les resquilleurs seront bel et bien fichés dans un registre national

Les resquilleurs dans les transports publics seront bel et bien fichés dans un registre national en Suisse. Le référendum lancé par un citoyen zurichois contre cette décision du Parlement a échoué. Seules 200 signatures ont été récoltées. Plus rien ne s'oppose désormais à cette adaptation de la Loi sur le transport de voyageurs. Par Esther Coquoz.

Les utilisateurs du rail voient les coûts des trajets monter plus fortement que les automobilistes. [Yannick Bailly - Keystone]

Interview de Damien Bancal, journaliste français spécialisé en cybercriminalité

La Banque Cantonale de Genève a fait l'objet, pour la première fois, d'une attaque de pirates informatiques en début de semaine. Les données de plusieurs milliers de clients ont été subtilisées. L'établissement a porté plainte. Interview de Damien Bancal, journaliste français spécialisé en cybercriminalité.

Bénéfice net en hausse de 8,9% en 2013 à BCGE [Keystone]

Le chômage a continué sa marche ascendante en décembre

Le taux de chômage a progressé en décembre dernier en Suisse, pour atteindre 3,4% contre 3,2% le mois précédent indique vendredi le Secrétariat d'Etat à l'Economie (SECO). Il n'a cessé de grimper depuis le mois de juillet, mais sur l'ensemble de l'année le chômage reste au niveau de 2013. Par Olivier Schorderet.

Le mois de décembre a vu plus de 10'000 nouvelles personnes s'inscrire auprès des offices régionaux de placement. [Keystone]

Opération en cours en Seine-et-Marne, point de la situation

Une opération est en cours vendredi matin en Seine-et-Marne, dans le cadre de la traque des deux suspects de la tuerie de Charlie Hebdo, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Une source policière a fait état par ailleurs d'une prise d'otage dans une entreprise de Dammartin-en-Goële, la ville citée par Bernard Cazeneuve, où les deux suspects de l'attentat auraient été identifiés, selon cette source. Point de la situation avec la correspondante de RTSinfo à Paris, Ariane Hasler.

Plusieurs hélicoptères participent à l'opération. [France 2]

Prise d'otages en Seine-et-Marne, témoignage d'une employée

Course-poursuite, coups de feu et prise d'otage: les événements se précipitent vendredi matin dans le nord de la France, où d'importantes forces de l'ordre ratissent la région pour retrouver les frères djihadistes français accusés du massacre de 12 personnes au journal Charlie Hebdo. Une source policière a fait état d'une prise d'otage dans une entreprise de Dammartin-en-Goële. Témoignage d'une employée d'une entreprise voisine, recueilli par Radio France.

Les médias sont bloqués hors de la zone d'intervention. [France 2]

Le parquet dément qu'il y ait eu des victimes en Seine-et-Marne

Selon leparisien.fr et la radio RTL, au moins une personne aurait été tuée et une vingtaine blessées dans une fusillade entre les forces de l'ordre et les suspects de la tuerie de Charlie Hebdo, en Seine-et-Marne. Mais le parquet de Paris a démenti l'information. La police fait état de la prise en otage d'une personne dans une imprimerie de Dammartin-en-Goële, où les deux suspects de l'attentat auraient été identifiés. Point de la situation avec la correspondante de RTSinfo à Paris, Ariane Halser.

Le GIGN dément qu'il y ait des victimes. [Reuters]

Assaut pas encore donné à Dammartin-en-Goële

Les forces de l'ordre françaises ont "la quasi-certitude" que les deux hommes retranchés vendredi matin dans une entreprise de Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne, sont les deux frères auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur. Ces deux individus sont retranchés dans ce bâtiment d'une imprimerie et pourraient détenir un otage. Les autorités démentent en revanche, comme le parquet de paris, qu'il y ait des morts ou des blessés à Dammartin-en-Goële. Point de la situation avec l'envoyé spécial de de RTSinfo, Alexandre Habay.

France6 [Yoan Valat - AP/Keystone]

François Hollande appelle une nouvelle fois à l'unité nationale

En cours de matinée, le président français François Hollande s'est exprimé devant la presse au Ministère de l'Intérieur, aux côtés de son premier ministre Manuels Valls et du ministre Bernard Cazeneuve. Le président français a appelé également à "refuser les surenchères, les stigmatisations". Par la correspondante de RTSinfo à Paris, Ariane Hasler.

François Hollande et manuels Valls, ce vendredi matin à l'Elysée. [Philippe Wojazer - AFP]

Epicerie casher attaquée au pistolet-mitrailleur à Paris avec prise d'otage

Une fusillade a éclaté vendredi vers 13h00 dans un supermarché casher de la porte de Vincennes, dans le XIIe arrondissement de Paris. Un homme armé s'est retranché après avoir fait au moins un blessé, a-t-on appris de source policière. Plusieurs personnes seraient retenues en otage, sans confirmation officielle. Par la correspondante de RTSinfo à Paris, Ariane Hasler.

Des unités d'élite ont pris position à proximité du magasin. [France 2]

L'attaque du magasin casher en lien avec les djihadistes de Charlie Hebdo

"Au moins cinq personnes sont retenues" dans la prise d'otages en cours vendredi après-midi dans une supérette casher à une sortie est de Paris, de source proche de l'enquête. Une personne au moins a été blessée dans cette prise d'otages, précédée d'une fusillade. Le preneur d'otages est soupçonné d'être l'homme qui a abattu une policière jeudi au sud de la capitale et qui est lié, selon des sources proches du dossier, aux deux djihadistes accusés du carnage de mercredi au journal satirique Charlie Hebdo.

La nouvelle prise d'otages a lieu à proximité de la Porte de Vincennes. [Eric Feferberg - afp]

Le quartier près de la porte de Vincennes en état de siège

Le quartier près de la porte de Vincennes est en état de siège après la deuxième prise d'otages dans un supermarché casher à côté du périphérique. Un couple retiendrait plusieurs personnes.

Le quartier est en état de siège. [Loic Venance - afp]

La fatigue et la tension ont un impact sur les preneurs d'otages

Avec les heures qui passent, la fatigue et la tension ont leur impact sur les preneurs d'otages, surtout sur les deux frères, estime le psychologue et criminologue Jean-Pierre Bouchard sur les ondes de Radio-France.

La fatigue et la tension montent à Dammartin. [AP Photo/Christophe Ena - key]