Le Journal du matin du 14.04.2014

L'émission du 14 avril 2014

Les meilleurs moments de l'information

Tous les matins, "C'est pas trop tôt" revient sur les temps forts de l'actualité. Au sommaire, ce lundi: Kiev qui a déclenché une opération militaire dans l'est du pays, contre les insurgés pro-russes; l'Inde où la fulgurante croissance économique que connaît le pays n'est pas pour autant synonyme d'une amélioration de la situation des femmes; Christophe Darbellay désavoué par les siens dans le cadre de l'initiative de la Marche blanche. Par David Racana.

Regain de popularité des "panelaks" en République tchèque

En République tchèque, deux études montrent que la population a retrouvé le goût de vivre dans les grands ensembles, ces cités construites à l'époque communiste. Les "panelaks", comme on les appelle, étaient pourtant boudés il y a vingt ans. Par la correspondante de RTSinfo en République tchèque, Christine Dupré.

Présenté par Yann Amedro

Le Journal de 6h [RTS]

La pénurie de logements sur l'Arc lémanique s'étend au Valais

On parle beaucoup de la pénurie de logements sur l’Arc lémanique. Les difficultés à trouver un appartement à prix abordable sont légion. Le manque de biens à louer est tel qu'il déborde sur le Valais, et en particulier sur sa porte d’entrée, le Chablais. Par Marie Giovanola.

Invité: Yvan Schmidt, spécialiste de l'immobilier, du bureau i Consulting à Lausanne et Martigny.

Le papyrus évoquant la "femme de Jésus" n’est pas un faux

Le fragment de papyrus qui contient les mots "Jésus leur dit: ma femme…", rendu public il y a deux ans, n’est pas un faux. De quoi relancer le débat. Par Michel Kocher.

Les enjeux de la Coupe du monde pour les équipementiers sportifs

La Coupe du monde de football débutera dans moins de 100 jours au Brésil. Et au-delà de la rivalité sportive, les enjeux seront également sur le terrain économique avec le match entre les équipementiers du football mondial. Et là aussi, la bataille fait rage. Par Hervé Borsier.

Art et anatomie, un couple qui dure

Un chirurgien de la main fasciné par les sculptures de Rodin a créé un cours entièrement basé sur des scanners des fameuses mains de l'artiste français pour l'Université de Stanford en Californie.

Invité: François Barras, professeur d'histoire de la médecine à l'Université de Lausanne et au CHUV.

Par Georges Pop et Patrick Chaboudez

Pascal Jeannerat: procureur général, la main de fer, c'est un peu court

Au regard bleu de Pierre Bayenet, sans surprise les Genevois ont préféré la main de fer d’Olivier Jornot. Même si elle est peu lourde. La répression sans discussion, c’est un peu ce que doit incarner certes un procureur général: serait-il crédible s’il ne voulait pas enfermer les méchants? Les Genevois ont voulu cela et ils ont de bonnes raisons. Mais la force n’est pas tenue d’être aveugle, la fermeté une fin en soi ou un triomphe. Conduire la poursuite pénale exige aussi une vision, une ambition - hélas absente - qui aille au-delà de la monomanie carcérale.

Car aujourd’hui déjà, quatre ans avant son ouverture, la future prison des Dardelles est déjà pleine. Et elle ne changera rien à l’attractivité de Genève pour les délinquants. Genève, canton prospère et qui se bat pour le rester, devra trouver d'autres mesures pour se rendre réellement plus dissuasive pour les criminels itinérants. Viser les arrière-postes, s’attaquer aux réseaux, innover dans l'application des normes pénales en faisant en sorte que la justice enjambe mieux encore les frontières puisque la criminalité s’en joue.

Cette ambition doit également mobiliser le politique, le magistrat Pierre Maudet avec qui Olivier Jornot forme la paire PLR de la Sécurité. Le parti qui affichait récemment encore sa fermeté par deux poings serrés aux reflets métalliques. Mais ces mains-là en dix-huit mois n’ont pas réduit le nombre de dealers dans les rues, a reconnu lui-même le procureur en campagne. Ne faudrait-il pas renoncer à cette bataille ingagnable contre le trafic de stupéfiants, si coûteuse en force de police et faire le saut de la dépénalisation? Ne faudrait-il pas développer des stratégies avec la Confédération, des Etats tiers pour prévenir plus efficacement les délits? Y compris en passant par l'aide au développement? Sur ce plan, c’est vrai, on a vu quelques tentatives, mais cette alliance politique devra savoir puiser avec audace dans ses valeurs d’humanisme et de progrès pour démontrer qu’outre la main de fer dont elle a ébloui les électeurs, elle aussi a un regard.        

Pascal Jeannerat                                                                                                                                                                            

Georges Wenger, les références musicales du jour

"Le Printemps" (Allegro), Vivaldi
"Oh very young", Cat Stevens

Présenté par Valérie Droux

Le Journal de 7h [RTS]

Une carte de la Crimée qui varie selon l'internaute sur Google Maps

La Crimée est-elle russe ou ukrainienne? Alors qu'une grande partie de l'Occident s'oppose à la Russie sur la question, Google Maps propose sa solution: deux cartes en fonction du lieu de connexion. Ainsi, quand un internaute moscovite consulte le célèbre service de cartographie en ligne, la Crimée fait partie de son pays, alors que si c'est un Suisse, elle n'est séparée de l'Ukraine que par un tracé en pointillé. Une vision différenciée du monde assumée par Google qui indique se conformer aux lois locales en fonction de ses déclinaisons nationales. Par Magali Philip.

Que signifie le non de Lausanne à la tour Taoua?

Que signifie le non des Lausannois à la tour Taoua? Faut-il y voir un signe de rejet d'un certain développement urbain qui passe par les tours et les constructions en hauteur? Ou au contraire, cela n'est-il qu'un vote à enjeu purement local? L'interview d'Ola Södeström, professeure de géographie sociale et culturelle à l'Université de Neuchâtel.

L'industrie 4.0, une révolution industrielle déclenchée par Internet

L'industrie 4.0, c'est un concept qui a été lancé il y a deux ans à la foire industrielle de Hanovre, en Allemagne, et qui signifie que, grâce au numérique, la quatrième révolution industrielle est en marche. Après la machine à vapeur, l'électricité, et l'ordinateur, voici donc la révolution déclenchée par Internet, qui doit rendre les usines et les produits plus intelligents. A l'occasion de l'édition 2014 de la foire de Hanovre, qui vient de fermer ses portes, une constatation: l'Allemagne n'a pas oublié d'aligner ses technologies à la porte de cette usine. Par la correspondante de RTSinfo à Berlin, Blandine Milcent.

La pauvreté a-t-elle augmenté depuis 2010 en Hongrie?

Ce lundi matin, "Factuel" s'intéresse à une déclaration d'Andreas Dekany, avocat genevois binational. Dans "Forum", il s'exprimait suite aux récentes élections législatives hongroises. Le débat portait sur le bilan économique du très controversé premier ministre Viktor Orbán dans un pays durement touché par la crise.

"Depuis 2010, la pauvreté a augmenté en Hongrie."

Vrai ou faux?

Stéphane Garelli, président du conseil d'administration du Temps

On a appris vendredi le rachat du quotidien Le Temps par le groupe Ringier. Faut-il s'attendre avec ce rachat à un changement de ligne éditoriale? Quelles conséquences aura-t-il sur l'emploi, alors que sont évoquées des synergies au niveau commercial, marketing, mais aussi rédactionnel? Des sujets quotidiens publiés dans le Temps pourraient-ils par exemple être plus développés dans l'Hebdo? Stéphane Garelli est président du conseil d'administration du Temps, professeur d'économie à l'IMD et à l'Université de Lausanne.

Les marchés européens essuient une belle correction

Vendredi, les principales places financières européennes ont essuyé une belle correction.

Invité: François Savary, directeur des investissements chez Reyl & Compagnie.

Présenté par Coralie Claude

Le Journal de 8h [RTS]

Stéphane Garelli, président du conseil d'administration du Temps

On a appris vendredi le rachat du quotidien Le Temps par le groupe Ringier. Faut-il s'attendre avec ce rachat à un changement de ligne éditoriale? Quelles conséquences aura-t-il sur l'emploi, alors que sont évoquées des synergies au niveau commercial, marketing, mais aussi rédactionnel? Des sujets quotidiens publiés dans le Temps pourraient-ils par exemple être plus développés dans l'Hebdo? Stéphane Garelli est président du conseil d'administration du Temps, professeur d'économie à l'IMD et à l'Université de Lausanne.