Séquence de l'émission du 12 janvier 2021
La couverture de "Maltraitances envers soi et les autres: c'est normal?" (Editions Favre) de Jean-Marc Richard et Anne Catherine Bruand, avec une préface de Philip D. Jaffé. [Jean-Marc Richard / Anne Catherine Bruand - Editions Favre]
Jean-Marc Richard / Anne Catherine Bruand - Editions Favre
12:55

Survivre à la violence et à la maltraitance

Flavie* et son frère ont vécu l’enfer de la maltraitance et de la violence toute leur enfance. Ils ont réussi à se reconstruire et sont tous les deux un exemple exceptionnel de résilience.

Le témoignage complet est à découvrir dans le livre "Maltraitances envers soi et les autres: c’est normal?" (Editions Favre).

*nom d’emprunt
Émission du 12 janvier 2021

Covid-19 : Incidences et Conséquences

Un thème à découvrir sur La Ligne de Cœur du 11 au 15 janvier. En parallèle à ce thème, l'émission reste ouverte à vos réflexions, à vos expériences et récits de vie. Pour nous joindre : nous appeler au 058 236 70 70, écrire à lignedecoeur@rts.ch , envoyer un message écrit ou vocal sur WhatsApp au 076 318 96 49 ou envoyer un SMS au 939.

Et si la société nʹavait pas mesuré lʹampleur et la diversité des effets de crise. Dans divers domaines de lʹéconomie à la santé, de lʹéducation à la culture, notre système montre des lacunes et a conduit différents acteurs des institutionnels, des collectifs et des personnes de la société civile à se réinventer pour faire face ! Des indépendants nʹont plus de ressources, le personnel soignant est épuisé, nombre de jeunes finiront leur formation sans emploi à la clé, la précarité a augmenté et le filet assurantiel ne répond plus aux besoins dʹun grand nombre, la culture se voit contrainte de fermer ses salles de spectacles, annuler ses concerts et la solitude et lʹisolement sʹinstalle dans nos vies. Comment sortir de cette crise par le haut et tirer des enseignements pour demain ?


Impacts de la crise sur « notre » moral avec Stephan Wenger, coprésident de la Fédération suisse des psychologues

Sommes-nous plus fragiles face à cette crise qu’au printemps ? Qu’est-ce qui participe à cette fragilisation ? Quels sont les facteurs qui pourraient accroître plus d’anxiété, voire d’angoisse ? De quoi serions-nous « fatigué.es ? Comment expliquer que l’élan de solidarité manifeste au printemps tend à se transformer en des comportements plus égoïstes marqués par de la méfiance, de l’agressivité et du repli sur soi ? Serions-nous plus fragiles que d’autres sociétés marquées par des catastrophes climatiques, des guerres civiles ou caractérisées par l’économie informelle ? Dans ce cadre, serions-nous moins enclins à nous adapter que d’autres ? Au fond n’aurions-nous pas surtout peur de perdre nos privilèges?


Impacts de la crise sanitaire sur les aîné.es avec Nicole Bartholdi

Le Mouvement des Ainés Vaud propose des groupes de parole autour de la thématique « Le Covid et après ? ». Rencontre avec Nicole Bartholdi, infirmière et prof de Qi gong, qui anime ses groupes sur Lausanne et Morges. Elle nous parlera, entre autres, du ressenti des personnes vivant plus ou moins bien la situation actuelle et nous expliquera comment se déroulent ces groupes de parole dont la finalité est de se sentir moins seul.es.


I
mpacts de la crise sanitaire sur les aîné.es avec Alexia Cantoni

" Dans le canton de Neuchâtel, une plateforme a facilité lʹorganisation du soutien aux aîné·e·s. Toutefois, des frais inattendus dans des budgets déjà serrés, lʹisolement et le sentiment de stigmatisation ont marqué de nombreux seniors. Leur rôle est pourtant crucial pour toute la société ". Une analyse développée par Alexia Cantoni, Assistante sociale à Pro Senectute Arc Jurassien et coordinatrice des BAA pour les montagnes neuchâteloises et le Val-de-Travers, dans un article publié sur le site de Reiso en octobre 2020 : " Bien des aîné.es garderont un traumatisme " ; Cette publication appartient au dossier spécial " Travail social et Covid-19" coordonné par la Haute école de travail social Fribourg et REISO.