Forum du 01.05.2014

L'émission du 1 mai 2014

Mesures radicales de l'ASF après la finale de la Coupe de Suisse

Plus de Coupe de Suisse et plus de matches internationaux à Berne: l’Association suisse de football (ASF) a choisi de contre-attaquer radicalement après les heurts et les critiques, lors de la finale de la Coupe de Suisse il y a deux semaines. L’ASF est prête à payer 200'000 francs pour les frais de sécurité mais décline toute responsabilité concernant les dégâts et les affrontements. Fâchée par l’attitude des autorités bernoises, l’ASF ne se sent plus la bienvenue à Berne.

Par Thibaut Schaller, avec l'interview d'Alexander Miescher, secrétaire général de l’ASF.

UBS interdit à certains collaborateurs de se rendre en France

UBS a interdit à plusieurs dizaines d'employés de se rendre sur sol français jusqu'à nouvel ordre. La mesure est radicale. Elle concerne les collaborateurs de gestion de fortune qui travaillent pour le marché français. Ceux-ci sont priés de suspendre tous les déplacements privés vers ce pays voisin.

Par Fabrice Gaudiano, avec l'interview d'Antoine Peillon, grand reporter au quotidien La Croix, auteur du livre "Ces 600 milliards qui manquent à la France" (Editions du Seuil).

Le 1er mai ne fait plus recette en Suisse romande

Ce jeudi 1er mai est la Fête du travail. En Suisse, cette journée était placée cette année sous le signe du salaire minimum. Si la fête a rassemblé 14'000 personnes à Zurich, de manière générale, le ce jour ne semble plus faire vraiment recette en Suisse romande. Pour de nombreuses personnes interrogées, la fête revendicative est devenue une manifestation fourre-tout qui semble perdre son âme.

Par Maurice Doucas, avec les interviews d'Aristides Pedraza, leader du syndicat SUD et Michel Barde, ancien Secrétaire général de la Fédération des entreprises romandes (FER).

Un 1er mai sous haute tension en Turquie

La Turquie s'attendait à un premier mai de contestation et la police avait déployé les grands moyens à Istanbul notamment, avec quelque 40'000 policiers et 50 camions équipés de canons à eau pour empêcher les manifestants de se réunir sur la place Taksim. Les célébrations ont été particulièrement agitées à Istanbul mais aussi à Ankara. Cette mobilisation semble indiquer que la contestation contre le Premier ministre Erdogan ne faiblit pas depuis les grandes manifestations de juin 2013.

Par le correspondant de RTSinfo à Istanbul, Jérôme Bastion, avec l'interview d'Aristides Pedraza, leader du syndicat SUD.

La présidence du Nomes sera assurée par deux socialistes

Le député socialiste vaudois Francois Chérix sera probablement le nouveau co-président du Nouveau mouvement européen suisse (Nomes), aux côtés du conseiller national socialiste zurichois Martin Naef. Cette nouvelle équipe vient d'être désignée par le Comité directeur. Elle sera vraisemblablement confirmée par l'assemblée générale du mouvement le 10 mai prochain. Par Christian Favre.

En plus...

Le NOMES se cherche un nouveau président

Le Nouveau mouvement européen suisse (NOMES) se cherche un nouveau président. Il doit trouver l'oiseau rare d'ici l'assemblée générale du 10 mai. La tâche n'est cependant pas très facile pour cette organisation qui affiche toujours comme objectif l'adhésion de la Suisse à l'Union européenne. Cette vision est lourde à porter tant l'opinion publique est réfractaire à cette perspective. Par Stéphane Deleury, avec l'interview de Christa Markwalder, présidente sortante du NOMES et conseillère nationale PLR bernoise.


Le PLR se cherche un nouveau secrétaire général

A peine 18 mois avant les élections fédérales de 2015, le PLR s'apprête à nommer son nouveau secrétaire général. C'est un défi à haut risque pour le successeur de Stefan Brupbacher, dont le nom sera dévoilé la semaine prochaine. Ce poste de bras droit du président du PLR, Philipp Müller, est très stratégique. Par Esther Coquoz, avec l'interview d'Olivier Feller, conseiller national PLR vaudois.

Edgar Morin dialogue dans un livre avec Tariq Ramadan

A 93 ans, le sociologue et philosophe français Edgar Morin a publié récemment un ouvrage intitulé "Au péril des idées, les grandes questions de notre temps" (éditions Presses du Châtelet). Il s'agit d'un livre dans lequel il dialogue avec le professeur d'études islamiques contemporaines Tariq Ramadan. L'ouvrage est présenté actuellement au Salon du Livre à Genève. L'interview d'Edgar Morin.

L'émissaire de l'ONU Lakhdar Brahimi pourrait démissionner

L'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi serait sur le point de démissionner. Basé à Genève, il doit rencontrer vendredi à New York le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon, avant d'informer le 13 mai prochain le Conseil de sécurité de ses efforts infructueux pour mettre un terme au conflit syrien. De source diplomatique, il annoncerait son départ dans la foulée. Lakhdar Brahimi n'a pas ménagé ses efforts pour tenter de trouver une issue politique au conflit syrien. Par Nicolas Vultier.