Forum du 23.12.2012

L'émission du 23 décembre 2012

Les scandales se succèdent dans nos banques: faut-il renforcer la Finma?

La surveillance des banques fonctionne-t-elle vraiment en Suisse? La question se pose lorsqu'on voit tous les dysfonctionnements qui touchent la place financière suisse depuis plusieurs années. L'autorité fédérale de surveillance des marchés (Finma) est au cœur des critiques. L'ancien directeur d'UBS Oswald Grübel est sorti du bois. Il critique le mauvais contrôle de son ex-banque dans l'affaire du taux Libor tandis que les verts demandent une commission d'enquête parlementaire à ce sujet. Mais la Finma a-t-elle vraiment les moyens de ses ambitions, elle ne dispose que d'une petite poignée d'avocats qui font souvent face à l'armada juridique des grandes banques suisses.

Pour Claude-Alain Margelisch, directeur de l'Association suisse des banquiers, tout va pourtant très bien, la Finma a les moyens nécessaires pour faire son travail. Son interview, avec le débat entre le conseiller aux Etats Luc Recordon (Les Verts VD) et le conseiller national Olivier Feller (PLR VD).

Initiatives de l'UDC: deux poids deux mesures lors du traitement des initiatives?

L'initiative lancée par l'UDC pour faire appliquer celle sur le renvoi des étrangers criminels a abouti, selon le président du parti. Toni Brunner a précisé à la SonntagsZeitung que le texte a récolté 150'000 signatures en 5 mois. Elles seront remises à la Chancellerie fédérale le 28 décembre. Cette initiative est en fait un catalogue des délits passibles de renvoi. Elle a été lancée en juillet dernier, en réaction à la lenteur de la mise en application de l'initiative sur le renvoi, acceptée par le peuple en novembre 2010. Deux ans après, la procédure d'application n'est toujours pas adoptée. La ministre de Justice et police, Simonetta Sommaruga, a mis deux projets en consultation en mai.

Le débat entre Olivier Feller, conseiller national (PLR VD) et Claude-Alain Voiblet, vice-président de l'UDC et le décryptage de Chrystel Domenjoz.

L'Italie se cherche un avenir avec ou sans Mario Monti

Mario Monti, le président sortant du Conseil italien, ne sera pas candidat aux élections législatives de février. Il a déclaré cette décision ce dimanche matin au cours de sa conférence de presse. Toutefois, Mario Monti s'est dit prêt à diriger le pays sur la base de son programme si le futur parlement le lui demandait. Face aux journalistes, il a annoncé la publication prochaine d'un programme de réforme pour l'Italie et l'Europe. Il en a dévoilé quelques points ce dimanche matin: une nouvelle loi anti-corruption, un programme de libéralisations, une réforme de la loi électorale. Avec "beaucoup de rose et beaucoup de vert", donc avec une place importante accordée aux femmes et à l'environnement. Les interviews de Guillaume Delacroix, journaliste, qui vient de rédiger une biographie sur Mario Monti, et Sergio Romano, éditorialiste au quotidien milanais Corriere della Sera.

Les islamistes ont la main-mise sur l'Egypte

La Constitution, défendue par les islamistes au pouvoir, est approuvée par deux tiers des votants rapportent les médias officiels ce dimanche. Des résultats que conteste l'opposition qui a dénoncé des fraudes et annoncé qu'elle allait faire appel. Pour les opposants au régime de Mohammed Morsi, "le nouveau texte ouvre la voie à une série de lois qui vont balayer les libertés publiques". Le camp du président assure en revanche qu'elle est nécessaire à la stabilisation du pays. L'interview d'Abdel Lamhangar, géographe, observateur du monde arabe.

Votations en Egypte. [Mahmud Hams - AFP]

Mali: les islamistes détruisent les derniers mausolées

Au Mali, les islamistes qui détiennent le nord du pays ont commencé ce dimanche à détruire les derniers mausolées musulmans de Tombouctou. On se souvient que l'annonce l'été dernier de la destruction des premiers mausolées, classés au Patrimoine mondial de l'humanité avait suscité une indignation internationale. Mais depuis rien n'a bougé et la question d'une intervention armée pour libérer la région s'est enlisée. Les interviews d'un habitant de Tombouctou et d'Eric Huysecom, directeur du laboratoire "archéologie et peuplement de l'Afrique" à la faculté des sciences de l'Université de Genève et spécialiste du Mali.

Des islamistes détruisant un mausolée à Tombouctou.  [STR - AFP]

Vers une plus grande protection des brevets en Suisse

Les litiges en matière de propriété intellectuelle, ces "guerres des brevets" auxquels participent, par exemple, depuis plusieurs mois les géants informatiques Apple et Samsung se multiplient. La Suisse dispose justement, depuis une année, d'une nouvelle entité spécialisée dans ces litiges: le tribunal fédéral des brevets. Il a notamment un objectif de créer et entretenir un savoir-faire suisse en la matière. L'interview d'André Roland, spécialistes en propriété intellectuelle et juge au tribunal fédéral des brevets.

Apple accuse Samsung de copier ses produits. [Odd Andersen - AFP]

Le journal des sports

L’actualité sportive présentée par Romain Roseng.

Bernard Stamm.  [vendeeglobe.fr - vosinfos]