Séquence de l'émission du 22 novembre 2013
L'astrophysicien Didier Queloz. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Salvatore Di Nolfi - Keystone

Rencontre avec Didier Queloz

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Cette semaine Bastien Confino reçoit Didier Queloz, astronome à l’observatoire de l’Université de Genève et professeur à l’Université de Cambridge.

1995, Didier Queloz a 29 ans seulement. Il est doctorant à l’université de Genève quand il découvre, avec Michel Mayor, la première planète extrasolaire, la première planète qui tourne autour d’une autre étoile que le soleil.

C’est une découverte capitale puisqu’on sait que la vie extraterrestre ne peut pas se développer sur des étoiles, il fait trop chaud, donc il faut la chercher sur des planètes. Et ces planètes en dehors du système solaire, on les a cherchées pendant des millénaires…

Aujourd’hui, à 47 ans, Didier Queloz a choisi de partiellement s’exilé en Angleterre, pour prendre ses fonctions de professeur et chercheur dans la célèbre université de Cambridge.

Séquence de l'émission du 22 novembre 2013
Le secrétaire général des Nations-Unies Ban Ki-Moon durant la conférence de l'ONU sur le climat, Varsovie le 19 novembre 2013. [Janek Skarzynski - AFP]
Janek Skarzynski - AFP

Fin de la conférence de l'ONU sur le climat

Ce vendredi 22 novembre 2013 voit la fin de la conférence de l’ONU sur le climat, à Varsovie. Une conférence qui devait permettre de poser les bases du futur accord global sur le climat, appelé à remplacer le Protocole de Kyoto.

Qu'attendait-on de cette conférence? Quel en a été le résultat? Bilan avec Silvio Dolzan.

Cette conférence a réuni les 192 pays membres de la Convention cadre des Nations Unies sur le changement climatique. C’est au sein de cette convention qu’a été élaboré et signé le protocole de Kyoto, l’accord qui gère encore aujourd’hui les efforts globaux pour limiter les émissions de gaz à effet de serre de façon à ce que la température moyenne n’augmente pas de plus de 2 degrés par rapport à l’ère pré-industrielle…

Cet accord n’est plus en phase avec les besoins… mais il semblerait que le désintérêt pour les questions climatiques se généralise.

La question climatique n’est peut-être plus prioritaire pour les gouvernements, mais au sein de la population aussi un certain scepticisme est en train de naître… pourtant chaque jour voit de petits signes que quelque chose est bel et bien en train de changer dans le climat. Hier, 21 novembre 2013, un communiqué de l’Office fédéral de l’environnement nous apprenait que pour la première fois des œufs de moustique tigre ont été découverts au nord des Alpes…

L'intégrale de l'émission du 22 novembre 2013