Séquence de l'émission du 22 janvier 2015
Logo CQFD [RTS]
RTS

En direct du Jungfraujoch

Silvio Dolzan, Bastien Confino et Adrien Zerbini vous accueillent à 3'500 mètres d’altitude, en direct du Jungfraujoch, pour une émission spéciale. Ils sont accompagnés par des membres des cinq équipes scientifiques qui travaillent dans les laboratoires aménagés il y a plus de 80 ans sur cette crête.

Présentation de ce lieu de recherche consacré à la météorologie, la physiologie, la glaciologie, l’atmosphère, l’astronomie et le rayonnement cosmique, entre-autres.
Séquence de l'émission du 22 janvier 2015
Des nuages à la Jungfraujoch.
vichie81
Fotolia [vichie81 - Fotolia]
vichie81 - Fotolia

La météorologie dans les nuages

Bastien Confino présente les travaux menés au Jungfraujoch concernant la formation des nuages. Un lieu d'étude des aérosols, des noyaux de condensation qui permettent à la vapeur d'eau de se condenser et de former des nuages.

Les explications de Martine Collaud Coën, docteur en physique, chercheuse en physique de l’atmosphère et en climatologie chez Météo Suisse, et de Ghislain Motos, doctorant en physique des particules fines au Paul Scherrer Institute. Reportage sur la formation des nuages de glace avec Larissa Lacher, doctorante en physique de l’atmosphère à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ).
Séquence de l'émission du 22 janvier 2015
L'air est plus pur en altitude, mais on peut y mesurer la pollution.
Antonioguillem
Fotolia [Antonioguillem - Fotolia]
Antonioguillem - Fotolia

La mesure de la pollution

Parmi les habitués de la station de recherche en haute altitude du Jungfraujoch, figure Martin Steinbacher, météorologue et chimiste, chercheur à l’EMPA et spécialiste de la pollution.

Il explique comment il mène ses recherches et pourquoi mesurer la pollution dans un endroit où l'air est assez pur.
Séquence de l'émission du 22 janvier 2015
Le laboratoire du Sphinx, au Jungfraujoch.
High Altitude Research Stations Jungfraujoch and Gornergrat [High Altitude Research Stations Jungfraujoch and Gornergrat]
High Altitude Research Stations Jungfraujoch and Gornergrat

La physique à 3'500 mètres

Gros plan sur les travaux menés par Christian Servais, physicien belge et chef de travaux à l’Université de Liège, qui monte chaque année au Jungfraujoch depuis 33 ans!

L'occasion de découvrir, entre autres, les spectrométries infrarouges et leur utilité.

L'intégrale de l'émission du 22 janvier 2015