Séquence de l'émission du 21 août 2014
Le volcan islandais Eyjafjöll se réveille et perturbe le ciel de l'Europe. [Keystone]
Keystone

Un nouveau volcan islandais se réveille

Bastien Confino tourne son regard en direction d'un nouveau volcan islandais qui montre des signes de réveil. Ceci rappelle l'éruption de l’Eyjafjallajokull, en 2010, qui avait provoqué l’annulation de plus de 100'000 vols et cloué 8 millions de passagers au sol.

Le point avec Stéphane Jordi, géophysicien, spécialiste de la surveillance des volcans au sein de la société Tiltsoft.
Séquence de l'émission du 21 août 2014
Une serre peut produire de l'énergie en plus de végétaux.
Bernard Girardin
Fotolia [Bernard Girardin - Fotolia]
Bernard Girardin - Fotolia

Zoom sur un projet de serres solaires

Produire de l’électricité photovoltaïque en pleins champs sans nuire à la production d’aliments, c’est possible. C’est l’idée que défend l’ADER (Association pour le Développement des Energies Renouvelables) qui a imaginé un système de serres agricoles à production d’énergie solaire. Mais est-ce vraiment réaliste?

Lucile Solari s’est penchée sur la question.

UrbaSOl, c’est ainsi que les protagonistes du projet ont baptisé leur concept. L’Idée? Surélever les panneaux photovoltaïques de quelques mètres et cultiver sous serre légumes, fruits ou fleurs.

Le principe n’est pas n’est révolutionnaire et de telles expériences ont déjà été menées en France ou en Italie. Mais selon Ernest Badertscher, concepteur du projet, le potentiel d’amélioration du système grâce à de nouvelles technologies de cellules photovoltaïques permet d’envisager sérieusement de concilier production alimentaire et production d’énergie.

Qu’en est-il exactement? Lucile Solari a rencontré également Christophe Ballif, professeur à l’EPFL  Neuchâtel et directeur du centre photovoltaïque CSEM.

Séquence de l'émission du 21 août 2014
Le chêne, symbole de longévité.
RalfenByte
Fotolia [RalfenByte - Fotolia]
RalfenByte - Fotolia

Un chêne au service de la science participative

Huma Khamis vous fait découvrir un arbre majestueux qui symbolise la force et la longévité: le chêne. Mais pas n'importe quel chêne, celui qui se trouve à Dorigny, sur le site de l'Université de Lausanne. Le vénérable bi-centenaire est devenu un symbole de science participative grâce à un projet baptisé "Napoleome".

On en parle avec Philippe Raymond, chercheur au département de biologie végétale de l'Université de Lausanne, et Mathile Ythier, responsable du projet "Napoleome".

L'intégrale de l'émission du 21 août 2014