La voix maternelle apaise les douleurs des prématurés.
MyGoodImages
Depositphotos [MyGoodImages - Depositphotos]
MyGoodImages - Depositphotos

La voix maternelle apaise les douleurs des prématurés

Lorsque la mère parle à son bébé prématuré pendant une procédure médicale, les signes de douleur de lʹenfant diminuent. Cʹest ce que relève une étude menée par lʹUniversité de Genève (Unige) et publiée dans la revue "Scientific Reports".

Les détails avec Didier Grandjean, professeur ordinaire à la Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation de l'Unige, interrogé par Sarah Dirren.