Certaines revues "scientifiques" publient n'importe quoi.
ra2studio
Depositphotos [ra2studio - Depositphotos]
ra2studio - Depositphotos

Quand des revues scientifiques prédatrices publient tout et nʹimporte quoi

Lʹassociation de deux molécules, lʹhydroxychloroquine et lʹazitrhomycine qui ont beaucoup fait parler d'elles en marge de la pandémie de SARS-CoV-2, semble avoir un effet protecteur sur les accidents de trottinette. C'est un article publié en août 2020 dans la revue Asian Journal of Medicine and Health qui nous l'apprenait.

Les détails de ce canular qui met en lumière un phénomène mal connu, celui des revues prédatrices qui publient des articles scientifiques sans aucune vérification, avec l'un de ses auteurs, Mathieu Rebeaud, doctorant en biochimie à lʹUniversité de Lausanne dans le laboratoire de Pierre Goloubinoff. Un sujet d'Huma Khamis.