Séquence de l'émission du 6 février 2019
Des bactéries intestinales pourraient jouer un rôle dans la dépression.
lightsource
Depositphotos [lightsource - Depositphotos]
lightsource - Depositphotos

Des bactéries intestinales pourraient jouer un rôle dans la dépression

Des bactéries présentes dans l'intestin pourraient avoir un impact sur la probabilité de souffrir de dépression. C'est le résultat dʹune étude menée par des chercheurs belges qui ont mis en évidence un lien statistique entre le microbiote et la santé mentale.

Le commentaire du médecin Jacques Schrenzel, microbiologiste responsable du Laboratoire de bactériologie des Hôpitaux universitaire de Genève (HUG), interrogé par Sarah Dirren.
Séquence de l'émission du 6 février 2019
Quel lien entre microbiote et dépression? [RTS]

Quel lien entre microbiote et dépression?

Un lien statistique entre la présence de certaines bactéries dans notre intestin et la dépression a été mis en évidence par une étude belge. En l'absence de Coprococcus et Dialister, sombre-t-on automatiquement dans la déprime? Jacques Schrenzel, microbiologiste aux Hôpitaux Universitaires de Genève.
Séquence de l'émission du 6 février 2019
Les personnes souffrant de SLA perdent l'usage de leurs membres.
ChiccoDodiFC
Depositphotos [ChiccoDodiFC - Depositphotos]
ChiccoDodiFC - Depositphotos

La maladie de Charcot ou quand le corps est une prison

La sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot est une maladie dégénérative qui touche les motoneurones qui commandent les muscles. Le malade va perdre lʹusage de ses membres, sa capacité respiratoire, sa faculté à se nourrir par lui-même et bien souvent lʹusage de la parole. Lʹespérance de vie est de trois à cinq ans. Dans son édition du 6 février 2019, "36.9°" (RTS Un) se penche sur cette affection qui touche 800 personnes en Suisse.

Présentation avec Isabelle Moncada, productrice de l'émission.
Séquence de l'émission du 6 février 2019
L'électroencéphalogramme peut venir en aide aux personnes souffrant d'épilepsie.
beawolf
Depositphotos [beawolf - Depositphotos]
beawolf - Depositphotos

Diagnostiquer lʹépilepsie grâce à lʹélectroencéphalogramme

Environ 20% des personnes souffrant d'épilepsie ne réagissent pas aux médicaments antiépileptiques. Pour ces patients, lʹalternative peut être un traitement chirurgical. Pour l'envisager, il faut avoir recours à un mode de diagnostic et dʹexploration très poussé: une forme dʹélectroencéphalogramme (EEG).

Reportage aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) en compagnie de Magritt Seeck, médecin adjointe agrégée responsable de lʹUnité dʹexploration de lʹépilepsie et d'EEG. Un dossier d'Anne Baecher.
Séquence de l'émission du 6 février 2019
Chronique "Le comment du pourquoi". [Lasse Kristensen - Fotolia]
Lasse Kristensen - Fotolia

Le comment du pourquoi: le point de côté

Comment se forme un point de côté?

La réponse de Jean-Philippe Grob, médecin généraliste, au micro de Bastien Confino.

L'intégrale de l'émission du 6 février 2019