Séquence de l'émission du 3 février 2021
Peur, tristesse, anxiété, frustration, colère ou encore optimisme, le Covid-19 nous fait toutes et tous passer par un ascenseur émotionnel depuis bientôt un an. [Philippe TURPIN / Photononstop - AFP]
Philippe TURPIN / Photononstop - AFP

Le rôle des émotions en temps de crise sanitaire

Peur, tristesse, anxiété, frustration, colère ou encore optimisme, le Covid-19 nous fait toutes et tous passer par un ascenseur émotionnel depuis bientôt un an. Alors que les émotions sont souvent bannies ou taboues dans le monde professionnel, la crise sanitaire du Coronavirus les a pourtant brutalement remis au centre du débat entre fatigue psychologique du télétravail ou manque de lien social.

Donald Glowinski, chercheur en neuropsychologie au centre inter-facultaire des sciences affectives (CISA) à lʹUniversité de Genève étudie les émotions dans des situations collectives ou dʹurgence. Il est l'invité de Cécile Guérin.
Séquence de l'émission du 3 février 2021
Les brèves du jour.
kentoh
Depositphotos [kentoh - Depositphotos]
kentoh - Depositphotos

Les brèves du jour

Cécile Guérin présente, en bref, les dernières nouvelles du monde de la science et de la santé.

Au programme: "Le stress chez les souris", "Le régime des Suisses et Suissesses à l’âge de Bronze" et "Lʹaération dans les télécabines en temps de Covid-19".
Séquence de l'émission du 3 février 2021
"Une petite histoire des sciences", un ouvrage de William Bynum traduit par le chimiste et professeur émérite Paul Depovere. [deboecksuperieur.com/]
deboecksuperieur.com/

Petite histoire des sciences et de la chimie

Examiner, calculer, expérimenter, se tromper et tâtonner. "Une petite histoire des sciences" (Ed. Deboeck) raconte comment des hommes et des femmes ont contribué au progrès des sciences notamment dans le domaine de la chimie en ouvrant de nouvelles perspectives de recherche. Qui étaient ces pionnières et ces pionniers scientifiques? Quelle est l'origine des sciences?

Une épopée palpitante des sciences traduite par Paul Depovere, chimiste et professeur émérite à l'Université Catholique de Louvain en Belgique et à l'Université Laval au Québec. Une chronique de Sarah Dirren.
Séquence de l'émission du 3 février 2021
Selon la Bibliothèque du Congrès, cette photo du général Ulysses S. Grant durant la Guerre de Sécession en 1864, est un photomontage de plusieurs images et ne montre pas réellement le général Ulysses S. Grant à City Point. Trois photos ont fourni différentes parties du portrait. [Levin Corbin Handy - Library of Congress Prints and Photographs Division Washington]
Levin Corbin Handy - Library of Congress Prints and Photographs Division Washington

Le truquage des photos ne date pas dʹhier

Si l'avènement de la photographie numérique et des logiciels informatiques de postproduction comme Photoshop ont permis de faciliter le photomontage, le truquage en photographie ne date pourtant pas dʹhier. La preuve avec une célèbre photo du général Ulysses Grant durant la Guerre de Sécession datée de 1864. Comment pouvait-on techniquement truquer des images à l'époque? Quelles sont les limites en matière de postproduction aujourd'hui?

Silvio Dolzan a posé toutes ces questions à Milo Keller, responsable photo de lʹEcole cantonale dʹart de Lausanne (ECAL).
Séquence de l'émission du 3 février 2021
Le modem optique sous-marin LUMA communique avec de la lumière bleue. [Alain Herzog - EFPL]
Alain Herzog - EFPL

Zoom sur le wifi abyssal

Sous l'eau, les ondes radio se diffusent avec grande difficulté car elles sont rapidement absorbées. Pourtant, il est parfois essentiel de transmettre des données dans les profondeurs aquatiques. C'est le cas des balises sous-marines scientifiques qui mesurent les mouvements sismiques, la qualité de lʹeau ou encore des courants marins. Pour pallier ce problème, la start-up Hydromea de l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), a développé un "wifi abyssal", un wifi sous-marin sensible jusquʹà 6000 mètres de profondeur.

Alexander Bahr, ingénieur naval spécialisé en robotique, cofondateur de la start-up Hydromea et co-inventeur de cette nouvelle technologie est l'invité d'Adrien Zerbini.

L'intégrale de l'émission du 3 février 2021