Séquence de l'émission du 1 mai 2018
L'asthme touche un enfant sur dix et un adulte sur quatorze en Suisse.
Feodora
Fotolia [Feodora - Fotolia]
Feodora - Fotolia

Des écoles de l’asthme fleurissent en Suisse Romande

Le 1er mai est la Journée mondiale de l’asthme. L'occasion pour Bastien Confino de s'intéresser à des écoles qui apprennent aux patients à gérer les différents aspects de cette maladie. L'asthme touche un enfant sur dix et un adulte sur quatorze en Suisse.

Le point avec Aurore Varone, cheffe de clinique et co-initiatrice du projet Ecole d’asthme à l’Hôpital d’Yverdon.
Séquence de l'émission du 1 mai 2018
L'eau potable peut contenir de faibles quantités d'arsenic nocives pour la santé à long terme.
psdesign1
Fotolia [psdesign1 - Fotolia]
psdesign1 - Fotolia

Les dégâts de l'arsenic dans l'eau potable

L'arsenic touche plus de 100 millions de personnes dans le monde. Même à petites doses, ce poison d’origine principalement naturelle peut provoquer dans le corps humain des dégâts irréversibles. Il est présent dans l’eau potable et il n'existe pas, pour l'heure, de solution pour l’éliminer.

Le point avec Caroline de Meyer, géologue à l’Eawag, et Jan Van der Meer, directeur du Département de microbiologie fondamentale de l’Université de Lausanne. Un dossier de Silvio Dolzan.
Séquence de l'émission du 1 mai 2018
Il existe une infinité de couleurs de cheveux.
Evlira
Fotolia [Evlira - Fotolia]
Evlira - Fotolia

Le pourquoi des couleurs de cheveux

Pourquoi les humains n'ont pas tous les cheveux de la même couleur? Des chercheurs viennent d’identifier plus de 120 gènes qui interviennent dans la pigmentation de nos tissus, en particulier de nos cheveux. Ce n’est pas une simple affaire capillaire, il y a des implications médicales à la clé.

Les explications d'Elisabeth Gordon.
Séquence de l'émission du 1 mai 2018
Chronique "Le comment du pourquoi". [Lasse Kristensen - Fotolia]
Lasse Kristensen - Fotolia

Le comment du pourquoi: malade comme un chien

L'expression "malade comme un chien" laisse penser que ces animaux sont plus souvent malades que les humains. Est-ce le cas?

La réponse de Laurent Vallotton, adjoint scientifique du Muséum d'Histoire naturelle de Genève, au micro d'Huma Khamis.

L'intégrale de l'émission du 1 mai 2018