Séquence de l'émission du 10 décembre 2018
Quand la colère gronde, notre cerveau se met en alerte
pathdoc
Fotolia [pathdoc - Fotolia]
pathdoc - Fotolia

Quand la colère gronde, notre cerveau se met en alerte

En une fraction de seconde, l'humain remarque beaucoup plus rapidement une voix jugée menaçante qu’une voix normale ou joyeuse. De plus, son attention reste plus longtemps focalisée sur cette voix, afin d’en étudier la menace potentielle. C'est le résultat d'une étude menée à l'Université de Genève.

Les détails avec Nicolas Burra, maître assistant à l'Université de Genève, interrogé par Anne Baecher.
Émission du 10 décembre 2018

CQFD du 10.12.2018