Les matinales d'Espace 2

L'émission du 28 décembre 2015

Original Score (1/5)

"C’est l’hiver et son cortège, qui arriv’ tout blanc de neige..."
John Rambo, le petit Kevin de "Maman j'ai raté l'avion", Annie Wilkes dans "Misery" ou encore Rose dans "Titanic", autant de personnages qui ont eu chaud - dans le froid. Autant de films qui ont vu leur musique signée par des compositeurs inspirés.

Dans les "Matinales d’Espace 2", du 28 décembre 2015 au 1er janvier 2016, la chronique "Original Score" vous propose de découvrir quels secrets se cachent dans la musique de ces films hivernaux et quelles influences musicales s'en dégagent. Tous les matins à 8.15, Marc Décosterd vous promène dans la musique de cinq films enneigés.

La Transsibérienne. La Russie par la route, de Moscou à Vladivostok

Les États-Unis se traversent bien par la route. Alors, pourquoi pas la Russie? Étienne Dubuis et Véronique Marti ont tenté l’aventure, carnet de notes et appareil photo en main. "La Transsibérienne" relate leur périple de 9 500 kilomètres à travers le plus grand pays du monde, de la place Rouge aux rives du Pacifique, en passant par les montagnes de l’Oural et les plaines de Sibérie. Les péripéties de leur voyage se mêlent à la grande histoire des lieux parcourus. Où l’on croise le tsar Ivan le Terrible, l’écrivain Fedor Dostoïevski, le chasseur Dersou Ouzala et bien d’autres figures inoubliables de cette terre immense, à la fois familière et méconnue.

Étienne Dubuis est journaliste au "Temps". Véronique Marti est journaliste à la RTS et photographe.

Yvette Théraulaz, croquer la vie en féminin (1/5)

Fille d’une modeste famille fribourgeoise émigrée à Lausanne, la comédienne a choisi le théâtre comme un destin dès l’âge de seize ans et ne l’a plus quitté depuis.

Pour éviter le confort des rôles et la routine, elle se lançait dès 1978 dans la chanson en servant ses propres textes et ceux des autres avec le besoin de provoquer une réaction du public.

Un destin dès le théâtre pour enfants

Ce qui était un simple loisir dans l’enfance s’est mué rapidement en pratique professionnelle avec l’obtention d’un diplôme de l’École d’art dramatique du Conservatoire de Lausanne en 1964. Très vite, elle s’est lancée dans des expériences collectives, alors en pleine émergence en Suisse romande.

Par Patrick Lenoir et Christian Ciocca.

 

[Nouvelle diffusion de l'émission du 12 octobre 2015]