Les matinales d'Espace 2

L'émission du 22 décembre 2015

De l'art et des flocons (2/5)

Et oui, il a neigé sur les tableaux. Le paysage hivernal devient dès le XIVe siècle un sujet à part entière, l’Europe est en effet touchée par un mini âge glaciaire qui va s’étendre sur plusieurs siècles. La neige transforme les alentours, nos us et coutumes, bref, l’hiver inspire la palette des artistes.

Sur le traîneau de Florence Grivel, Les Frères Limbourg, Arcimboldo, Brueghel l’Ancien, Alphonse Allais et Jeff Koons.

Philippe Fretz - Le vestibule des lâches

Un micro-roman qui propose une esquisse du monde de l’art dans une ville située précisément au centre du monde. Anciens profs, galeristes, artistes plus ou moins marginaux, musées, collectionneurs, tous y passent, oscillant entre crocs acérés, repli dépressif ou joyeux laisser-pisser. La plume cavale, n’hésite pas à faire rire. L’auteur fictionne, distribue les pseudonymes, fait parler les masques – et les masques crèvent les yeux avec leurs longs nez ridicules. La morale n’est pas sauve. Chacun aura à trouver sa place, son refuge, son vestibule.

Quatorzième volume de la collection "Re:Pacific", édition établie par Alexandre Loye et l’auteur. Rencontre avec Philippe Fretz.

Philippe Fretz, né en 1969 à Genève où il vit, est peintre. Formé à la Haute école d’art et de design de Genève dans les années 1990, il mêle dans son travail narration, références à l’histoire de l’art et détails autobiographiques. Il est également éditeur, musicien (saxophone, voix) et publie un périodique, "In medias res", qui confronte ses peintures à une vaste iconographie personnelle.

Les six barbus, héros au poil! (2/5)

Sur le plan symbolique, ce n'est pas un hasard si Moïse, Jésus, les empereurs Hadrien et Marc Aurèle, Che Guevara et le Père Noël ont tous arboré une barbe plus ou moins bien taillée.

A l'heure où ce caractère sexuel secondaire modifie notre perception de l'autre, détours par l'anecdote et l'histoire sans être rasoir!

Une barbe universelle

Pour Jésus de Nazareth, les représentations sont unanimes : impensable de le figurer sans barbe fournie. D’ailleurs, la relique du saint suaire, déposée dans la basilique de Turin, a bien "imprimé" un corps martyrisé et barbu, en provenance du Moyen Orient, comme l’atteste les derniers prélèvements d’ADN.

Par Fred Bernard et Christian Ciocca

C'est (P)arty - la neige dans l'art

C'est Party [RTS]