Les matinales d'Espace 2

L'émission du 16 septembre 2015

Dinh Q. Le, artiste vietnamien 40 ans après la guerre

Dinh Q Le est sans doute l'un des artistes vietnamiens les plus importants sur la scène contemporaine.

A l'occasion du 40e anniversaire de la fin de la Guerre du Vietnam, il s'exprime à propos de l'histoire, de son écriture, et du sens des images qu'il réinvestit dans son travail. Par Jonas Pulver.

"Haut les masques!"

Simulacre facial, le masque voile, dévoile, cache, met en lumière ou camoufle le visage et les émotions de celui qui le porte. L'exposition collective "Haut les masques!", à voir au QG, centre d’art contemporain à La Chaux-de-Fonds jusqu’au 6 décembre 2015, s’interroge sur l’identité humaine, relie l’homme à ses croyances, ou à ses manques de croyances, et aborde le sujet de manière protéiforme.

Rencontre avec Corinna Weiss, commissaire d'exposition.

Polixeni Papapetrou, "The Digger", 2009. [DR]

"Mustang", de Deniz Gamze Ergüven

Cinq soeurs séquestrées dans une grande maison familiale parce que, ô horreur, elles pourraient désirer des garçons…

Dans son remarquable premier long métrage, la cinéaste Deniz Gamze Ergüven raconte sans aucun misérabilisme la résistance tragique ou joyeuse de ces cinq filles, dans une Turquie rurale et répressive qui semble d’un autre temps. Par Raphaële Bouchet.

 

Nom dʹune cloche, mais cʹest Carigiet!

"Une cloche pour Ursli" est un livre mythique destiné aux enfants. Traduite en de multiples langues, cette histoire illustrée par lʹartiste grison Alois Carigiet a fait le tour du monde et continue dʹenchanter petits et grands.

Le musée national de Zürich présente jusquʹau 3 janvier 2016 non seulement lʹœuvre de lʹillustrateur mais celui du peintre, du publicitaire et du militant sur fond de paysages grisons. Par Florence Grivel.

Alois Carigiet dans son atelier, 31 août 1972. [Jules Geiger - nationalmuseum.ch]

Le lait, plus qu'un nutriment, une culture helvétique (3/5)

La traite industrielle écoulée sous forme liquide ou en produits dérivés débouche depuis longtemps sur une surproduction laitière dans notre pays.

Dès la fin du 18e siècle, la popularisation du café et du chocolat ont convaincu des bienfaits du lait malgré la méfiance qu'il inspirait jadis, tout comme l'eau.

Lait cru versus lait thermisé

En 1987, une épidémie de listériose contraignit les fabricants artisanaux de vacherin Mont-d'Or, dans la Vallée de Joux, à chauffer le lait cru à 65° pour éviter toute contamination des fromages. Ce changement fit craindre une perte de goût et un désintérêt des consommateurs.

Par Sacha Unger et Christian Ciocca