Les matinales d'Espace 2

L'émission du 23 septembre 2013

L’anti-théâtre de Fassbinder au Festival d’Automne

Parmi les première propositions à l’affiche de la 42e édition du Festival d'Automne de Paris, Pierre Lepori nous présente "Antiteatre" du metteur en scène lyonnais Gwenaël Morin, qui présente jusqu’au 13 octobre 2013 au Théâtre de la Bastille, une tétralogie de pièces du célèbre réalisateur allemand Rainer Werner Fassbinder.

Une proposition théâtrale provocante et jouissive.

Le Festival d’Automne de Paris a ouvert ses portes le 13 septembre 2013: presque soixante évènements (théâtre, danse, arts plastiques, cinéma) investissent quarante lieux de la capitale française jusqu’au 14 janvier 2014.

Gérimont, de Stéphane Bovon

Stéphane Bovon, né à Château-d'Oex, est tour à tour comptable, enseignant, éditeur, auteur de bande-dessinée, journaliste, essayiste et, désormais, romancier. En août 2013, il fait paraître, aux éditions Olivier Morattel, "Gérimont", un roman de 328 pages avec plus de 30 illustrations.

Rencontre avec l'auteur de "Gérimont".

"La société de Gérimont évolue en bonne intelligence sous la tutelle d’un roi démocratiquement élu tous les quatre ans, toujours le même depuis un demi-siècle. On apprend à découvrir cet univers clos par l’intermédiaire de Shriptar Ruchet, l’unique dessinateur de bande dessinée de la communauté, sur le point de livrer le deuxième volume de son ambitieux projet éditorial: "Le Cycle de Gérimont". Tout le monde attend impatiemment la publication de cette nouvelle BD, le succès est phénoménal, on parle d’un tirage de 600 exemplaires. Et puis, un jour, pour la première fois, on tue quelqu’un: le typographe de Gérimont."

Omar Porras à la Cité bleue

Un Roméo et Juliette en japonais. C’est ce que propose Omar Porras, leader charismatique du Teatro Malandro, dans son nouveau fief, la Cité Bleue à Genève. Depuis 1999, le Colombien collabore avec le Shizuoka Performing Arts Center situé à une heure de Tokyo, au Japon, mais c’est la première fois qu’il crée une pièce directement en japonais.

La critique de Marie-Pierre Genecand. A voir à la Cité Bleue, à Genève, du 23 au 28 septembre 2013.

Photographie: "Genesis"

L'exposition "Genesis" est une quête photographique à l’échelle de la planète, dans laquelle le photographe brésilien Sebastião Salgado redécouvre des lieux et des peuples qui ont échappé, jusqu’ici, à l’empreinte des sociétés modernes. Depuis 2004, il a entrepris plus de trente voyages, jusqu’aux confins du monde. Entretien avec le photographe par Florence Grivel.

"Genesis" est à voir au Musée de l'Elysée à Lausanne jusqu'au 5 janvier 2014.

Grisons, terre d’artistes (1/5)

Dès le 19e siècle, le canton des Grisons s’est idéalement inscrit dans le prolongement de l’enchantement alpestre pour de nombreux artistes, en recherche de dépaysement, qu’ils soient étrangers ou indigènes.

Curieusement, les paysages montagnards n’ont pas renforcé la palette conservatrice des peintres ou des écrivains mais leur ont offert un large espace où recréer du neuf, de Segantini en peinture à Camenisch en littérature.

Segantini et Kirchner, le divisionniste et l’expressionniste

En 1886, à l’âge de vingt-huit ans, Giovanni Segantini, déjà empreint de peinture symboliste, gagnait les Grisons avec sa petite famille et y déployait une nouvelle étape de sa courte carrière. Créant sur le motif en grand format, il est parvenu par "divisionnisme", par touches tremblées, à peindre les Grisons de haute altitude dans leur solitude et leur luminosité éclatante. Mais les épigones ont également bénéficié de cet environnement enivrant comme Ernst Ludwig Kirchner, l’expressionniste allemand, qui trouva équilibre et refuge à Davos et dans les environs au contact des paysans grisons.

Séjour à la cabane Segantini dans les Grisons par Sonia Zoran ("Doucement, c’est l’été", La Première, 10 août 2006). William Ritter, polygraphe et critique d’art par Jean-Jacques Langendorf au micro de Denis-François Rauss ("Suisses méconnus", Espace 2, août 1992). Expériences expressionnistes autour de Kirchner avec Samuel Vitali, commissaire d’exposition par Martine Béguin ("Dare-Dare", Espace 2, 4 mai 2007).

Par Didier Rossat et Christian Ciocca.