Manifestation à Paris.

Le coût du terrorisme - Tsunami monétaire

L'émission du 19 janvier 2015

Les attentats de Paris, comme les attaques contre les tours de New York, ne font pas que des victimes. Ils ont aussi un coût économique direct et, surtout, indirect. Moins de dépenses de consommation, des touristes qui changent leurs plans, des investissements dans les mesures de sécurité… TTC va tenter d’évaluer l’impact. Nick Hayek parle d’un tsunami… une catastrophe pour nos exportations. Trois jours après avoir réaffirmé que c’est un pilier de sa politique monétaire, la BNS fait exploser le taux plancher avec l’euro… La bourse suisse a dévissé ! Nous reviendrons sur ce coup de tonnerre. Quelles seront les conséquences ?

Fin du taux plancher

La réaction des patrons

La BNS fait volte-face

La décision de la BNS a pris tout le monde par surprise! Nous les premiers!

Débat BNS

Avec Nicolas Brunschwig, Président de la FER et Directeur du Bon-Génie

Michel Girardin, Professeur de macro-finance, Université de Genève

François Savary, Stratégiste banque Reyl & Cie

Le coût du terrorisme

Quel est l'impact économique du terrorisme car les attentats, en plus des morts, ça coûte aussi des milliards à l société.

Notre invité

François Savary, stratégiste banque Reyl & Cie

Merci patron

Infomaniak

Fin du taux plancher: un tsunami pour l’économie suisse?

Nick Hayek parle d’un tsunami, d’une véritable catastrophe pour les exportations des entreprises suisses. Ces dernières ne cachent en effet pas leur stupeur suite à l’annonce, jeudi par la Banque Nationale Suisse, de la fin du cours plancher face à l’euro. Trois jours plus tôt, la BNS affirmait pourtant que ce taux plancher était un pilier de sa politique monétaire. Comment expliquer une telle volte-face ? Quelles en seront les conséquences? Réponses avec François Savary, stratégiste à la banque Reyl, Michel Girardin, professeur d’économie à l’Université de Genève et Nicolas Brunschwig, président de la Fédération des Entreprises Romandes.

Fin du taux plancher: un tsunami pour l’économie suisse? [RTS]

Le coût du terrorisme

Les attentats de Paris, comme les attaques contre les tours de New York, ne font pas que des victimes. Ils ont aussi un coût économique direct et, surtout, indirect. Moins de dépenses de consommation, des touristes qui changent leurs plans, des investissements dans les mesures de sécurité… TTC va tenter d’évaluer l’impact.

Le coût du terrorisme [RTS]