- Au boulot les seniors - Jeux interdits

L'émission du 13 mars 2014

Au boulot les seniors!

En Suisse, 15% des retraités poursuivent une activité professionnelle au-delà de l’âge légal de la retraite. Certains le font par passion, mais, crise oblige, les seniors contraints de garder un revenu complémentaire pour arriver à joindre les deux bouts sont de plus en plus nombreux. Selon les prévisions actuelles, leur nombre va même augmenter à l’avenir. Et si cela nous arrivait à tous d’ici quelques années ?

- Au boulot les seniors [RTS]

Selon une statistique de l’OCDE parue en novembre 2013, 21,8% des retraités suisses vivent sous le seuil de pauvreté, le plus mauvais score pour un pays européen. Alors pour ceux qui n’ont pas droit aux aides sociales, ou qui rechignent à les demander, il ne reste qu’une seule solution : poursuivre une activité professionnelle. Cinq retraités exposent leurs motivations et les circonstances qui les poussent à garder un ou plusieurs emplois pour joindre les deux bouts.

Au-delà du constat, ce reportage laisse entrevoir en quoi le système de prévoyance retraite conçu dans les années 70, n’est plus adapté aux évolutions des parcours professionnels et familiaux actuels. Emplois à temps partiel, divorces, périodes de chômage : autant d’événements qui peuvent perturber la constitution d’un capital retraite suffisant.

Dès lors, à 70 ans, Danielle, Blaise ou Jacques-André assument toujours des emplois très physiques dans des entreprises qui ont accepté de prolonger leur contrat. Mais de nombreux retraités exécutent de petits travaux de jardinage ou de bricolage, dont les revenus ne sont pas déclarés. Une tendance en développement, à tel point que des sites spécialisés leur permettent aujourd’hui de publier leurs petites annonces.

Rediffusion le vendredi 14 mars 2014 à 0h45 et le lundi 17 mars 2014 à 15h45 sur RTS Deux.

La bibliographie indicative du prof René Knüsel

KNUSEL R., STEINER B., Le bénéfice de l’âge? Vieillir au travail? Quels enjeux? Quels risques?, rapport de recherche, Fondation du 450ème, Projet Anthropos («Vivre ensemble dans l’incertain»), Université de Lausanne, décembre 2012
BURNAY N., «La cohabitation intergénérationnelle en entreprise: des stéréotypes prégnants à l’égard des seniors. Analyse de la situation belge», Communication & organisation, 2011, vol. 40, n°2, pp.71-86.
GUILLEMARD A-M., Les défis du vieillissement. Âge, emploi, retraite: perspectives internationales, Armand Colin, Paris, 2010.
CARADEC V., «Retraite "à la carte" et "libre choix" individuel», Gérontologie et société, (131), déc. 2009, pp. 25-43.
RESPO S., «Les "nouveaux parcours" de fin de carrière», Retraite et société, vol. 42, 2004, pp. 66- 87.
GAULLIER X., «Emploi et retraite. Du risque "fin de carrière" à la pluriactivité à tout âge», Lien social et politique, n°38, 1997, pp. 63-73.

  • Générique

    Un reportage de Yann-Olivier Wicht
    Image : Pascal Gauss Son : Philippe Combes Montage : Brigitte Duc

Jeux interdits

En Suisse, les casinos sont obligés de surveiller leurs clients pour éviter qu’ils ne se ruinent. On appelle cela : les mesures sociales. Faute de moyens, un joueur doit être exclu. 36'000 personnes sont ainsi bannies des maisons de jeux dans notre pays. Chaque année, elles sont 3'500 à 4'000 de plus. Mais ce système est-il efficace ? Rencontre avec ces interdits de casinos.

Certaines personnes sont interdites de jeux aux casinos.

Côté face : un univers de paillettes, l’illusion de l’argent facile. Côté pile, un monde moins glamour qui peut conduire certaines personnes à la ruine. Alors pour tenter de limiter les dégâts, la Suisse impose à ses 21 casinos de mettre en place des programmes de mesures sociales. Les maisons de jeux sont ainsi obligées de s’assurer que leurs clients ont les moyens de jouer, ou, le cas échéant, de les exclure.

Le casino de Neuchâtel a exceptionnellement accepté de nous ouvrir ses portes et de nous montrer comment les employés surveillent les joueurs en coulisse.

Mais est-ce le rôle d’un casino ? Ces établissements ont-ils réellement les moyens de faire ce travail ? Et surtout, ces mesures sociales sont-elles efficaces ?

Rediffusion le vendredi 14 mars 2014 à 0h45 et le lundi 17 mars 2014 à 15h45 sur RTS Deux.

  • Générique

    Un reportage de Béatrice Guelpa et Sarah Perrig
    Image : Fabien Wohlschlag Son : Philippe Combes Montage : Cyril Moulin