- Mon enfant est homo - Le clone humain, c'est pour demain

L'émission du 24 juin 2010

Mon enfant est homo

Temps Présent a rencontré trois familles romandes dont un des enfants a fait son coming out. Ces parents d'homosexuels/-lles sont consternés par les difficultés que rencontrent leur adolescent, de la réalisation à l'acceptation de soi, dans une société encore parfois très homophobe... Ils essaient aussi de soutenir leur enfant du mieux qu'ils le peuvent. En Suisse, un jeune homo sur quatre ferait une tentative de suicide.

TP/Mon enfant est homo

Alexandre s'est confié à ses parents à 14 ans déjà. Sa maman se souvient : «Il a lancé : je suis pédé, et c'est comme ça !». Aussitôt, son père lui interdit d'en parler à l'école. «Comment va-t-il se défendre !?». Le danger pourtant pour Alexandre ne viendra pas de ses camarades de classe, mais d'une famille d'accueil homophobe, aux Etats-Unis. Il devait y passer une année d'étude. Il finira quelques mois plus tard dans un hôpital psychiatrique, pour constater à son retour en Suisse que l'intolérance homophobe n'est pas l'apanage de l'Amérique conservatrice. Le pasteur de sa paroisse genevoise le renvoie du groupe de jeunes aussitôt son homosexualité révélée. Il y a aussi Noemie, 20 ans, la jeune Genevoise aux allures de princesse, qui passera le plus clair de son enfance sans comprendre la nature de ses sentiments. «Je pensais que j'étais seule au monde, personne ne m'avait parlé d'homosexualité». Lucien, 18 ans, a pris le parti de s'afficher avec son ami. Mais cette liberté a un coût, surtout à la Chaux-de-Fonds. Lucien a été la cible de nombreux quolibets, notamment dans son école, et même d'agressions. Mais il se dit fier d'être gay. «De toute façon ce n'est pas un choix, alors autant le vivre bien et demander le respect de cette différence dans la vie de tous les jours».
Rediffusion le vendredi 25 juin 2010 à 2h35 et le lundi 28 juin 2010 à 11h sur TSR2.

  • Générique

    Un reportage de Raphaël Engel et Alexandre Lachavanne

    Image : Yves Dubois Son : Mathilda Angullo Montage : Raphaelle Jeanmonod

Le clone humain, c'est pour demain (disponible 7 jours depuis la Suisse)

Ce qui s'apparentait, il y a quelques années encore, à de la science fiction, devient une quasi réalité. Le clonage humain, la reproduction exacte d'une autre personne, d'un enfant décédé par exemple, est en marche. Dans ce reportage, les deux scientifiques à la pointe de cette recherche violemment controversée révèlent l'état de leurs recherches et de leurs expériences sur les humains.

Le clone humain, c'est pour demain

Le docteur Panayiotis Zavos est probablement le scientifique le plus haï et le plus décrié de la planète. C'est que depuis plusieurs années, il annonce urbi et orbi le résultat de ses recherches sur le clonage humain. Et ses résultats ouvrent des perspectives à la fois vertigineuses et effrayantes. Sept ans après la naissance de la brebis Dolly, le premier être vivant cloné avec succès, Zavos a entrepris dès 2001 de cloner l'être humain. Il est désormais submergé de patients qui sont prêts à lui servir de cobayes, certains sont même médecins. Des couples qui ne peuvent pas avoir d'enfants, une femme qui veut se cloner elle-même, et des parents qui veulent faire revivre leur petite fille de 10 ans, décédée dans un accident de la route. Le Dr Zavos et son collègue autrichien Karl Ilmensee sont prêts à s'accommoder des questions éthiques les plus dérangeantes et à prendre les risques les plus choquants. Ainsi, leur processus de fusion de l'ovule et d'une de ses cellules - un extrait d'ADN -, un procédé qui se passe de l'intervention d'un partenaire mâle, fait courir un immense risque de malformation du bébé. Les deux médecins sont prêts à courir ce risque, d'entente avec la génitrice. Interdit d'activité aux Etats-Unis, le Dr Zavos poursuit ses expériences au Proche-Orient. Pas totalement désintéressé par le caractère mercantile de son travail, ce scientifique est le seul au monde a parler aussi ouvertement devant des caméras de ses tentatives de clonage humain. Mais combien sont-ils actuellement à faire la même chose dans l'ombre ?
Rediffusion le vendredi 25 juin 2010 à 2h35 et le lundi 28 juin 2010 à 11h sur TSR2.

  • Générique

    Un reportage de Peter Williams