- Footballeur blanc, coeur noir - A mon bon plaisir

L'émission du 10 juin 2010

Footballeur blanc, cœur noir

A la veille de la Coupe du monde de football en Afrique du Sud, Temps Présent est allé à la rencontre du seul joueur... blanc des Bafana Bafana, l'équipe nationale d'Afrique du Sud, qui ouvre la Coupe. Avec son épouse née dans les townships de Soweto, ancien mannequin international, ils forment un couple multiracial qui est devenu l'icône de la nation «arc-en-ciel».

TP/Footballeur blanc, coeur noir

Dans le film «Invictus», Clint Eastwood évoquait, entre autres, le destin du seul joueur noir de l'équipe de rugby sud-africaine, victorieuse en 1995, au moment où le pays menaçait de basculer dans la guerre civile. Cette fois, la situation est heureusement différente, mais l'effet miroir est le même : l'équipe nationale des Bafana Bafana, sur qui repose l'espoir de toute une nation, ne compte qu'un seul joueur blanc : le défenseur Matthew Booth. Il a accepté que Temps Présent dresse son portrait inédit. En Afrique du Sud, où le foot reste un sport pratiqué majoritairement par les Noirs, Matthew Booth a appris à taper dans le ballon dans les années sombres de l'Apartheid. Dès l'âge de 5 ans, il commence à jouer dans un club amateur, ouvert à toutes les races, malgré les interdits de l'époque. Il galope sur les terrains avec des enfants de toutes les couleurs et fait l'apprentissage de la société multiraciale. Aujourd'hui Matthew Booth est marié avec Sonia, une ancienne «miss» black qui a grandi dans le ghetto de Soweto où elle vivait avec 14 personnes dans une petite maison de deux chambres. Dotée d'une grande ambition, elle a pu sortir de la pauvreté, pour réussir d'abord comme mannequin international, puis comme entrepreneuse. Matthew et Sonia Booth forment aujourd'hui un couple modèle de cette Afrique du sud multiraciale qui mise sur la Coupe du monde pour promouvoir la nation «arc-en-ciel», chère à Desmond Tutu et Nelson Mandela.
Rediffusion le vendredi 11 juin 2010 à 0h55 et le lundi 14 juin 2010 à 10h55 sur TSR2.

  • Générique

    Un reportage de Bronwen Cowley

A mon bon plaisir

Sujet tabou, rarement traité en télévision et qui concerne chacun d'entre nous, la masturbation est aujourd'hui à l'agenda des thérapeutes de couple et des sexologues. Ses vertus libératrices sont recommandées dans toutes les pathologies d'ordre sexuel. Dans ce sujet, tout en délicatesse, militantes de la masturbation, amateurs éclairés et sexologues, disent tout le bien qu'ils en pensent.

TP/A mon bon plaisir

Woody Allen explique que s'il fait bien l'amour, "c'est parce qu'il s'est longtemps entraîné tout seul"; mais on ne badine pas avec la masturbation ! L'auto-érotisme, le libertinage-intime, l'onanisme ont été grevés d'une interdiction maladive. De la condamnation terrible, on est passé à la tolérance indulgente, muette, trop discrète. Mais aujourd'hui, la masturbation est conseillée et même prescrite comme thérapie et solution à toutes sortes de "pathologies" : impuissance, éjaculation précoce, anorgasmie, etc. Elle est aussi recommandée comme apprentissage vers une sexualité épanouie : le plaisir solitaire pour une meilleure vie de couple... Le trend masturbation est en marche. On l'enseigne aux ados en Espagne, on la prescrit dans les cabinets. Médecins et sexologues ne le crient pas sur les toits, mais s'accordent à dire que la masturbation est le seul moyen d'accéder à une sexualité épanouie à deux... et pour les deux sexes. La masturbation, c'est le cœur même de la sexualité. "Tous les enfants se masturbent", nous dit Marie Chevret, médecin, psychiatre et sexologue. On n'en est plus à "ça rend sourd"!, mais quand on l'évoque, il est toujours difficile d'en parler ouvertement. Temps Présent, qui n'hésite pas à ouvrir des dossiers délicats, a soulevé le couvercle de la boîte de Pandore avec des sexologues, médecins-psychiatres, des témoins qui évoquent de manière pudique et profonde leur pratique. Sarclo, chanteur & auteur de "la branlade", Maggie Tapert, la SeXperte, Natalie Uhlmann, la photographe, nous montrent que si la masturbation - moins évidente pour les femmes - est une autarcie sexuelle, elle mène à la découverte de l'autre.
Rediffusion le vendredi 11 juin 2010 à 0h55 et le lundi 14 juin 2010 à 10h55 sur TSR2.

  • Générique

    Un reportage de Sabine Kennel et Philippe Mach

    Image: Patrice Cologne Son: Benoît Crettenand Montage: Chloé Seyssel