- Les dealers ont pourri mon quartier - Garçon, un steak synthétique svp !

L'émission du 3 novembre 2011

Les dealers ont pourri mon quartier

Chauderon, un quartier d’habitation au centre de Lausanne. Un quartier familial multiculturel, où il faisait bon vivre jusqu’à l’arrivée en nombre de petits dealers de marijuana et de cocaïne. Aujourd’hui, les gens n’osent plus sortir de chez eux une fois la nuit tombée. Les habitants et les commerçants se sentent dépossédés de leur environnement, ils ont l’impression de vivre dans une zone de non droit. Une situation emblématique de ce que vivent plusieurs villes de Suisse romande.

Les dealers ont pourri mon quartier [RTS]

Ils sont venus en majorité d’Afrique de l’ouest. Leurs clients ne sont pas loin, au Flon tout proche avec ses boîtes de nuit où ils font la fête tout le week-end. Alors quel meilleur endroit pour le business que ce quartier avec de multiples cachettes et possibilités de fuite devant la police ? Une police qui, il faut bien le dire, semble dépassée. Et pour cause : les soirs de fin de semaine, ils ne sont plus que 30 agents pour 30'000 noctambules.

Et depuis le 1er janvier de cette année, il n’est plus aussi facile de mettre les petits délinquants en détention provisoire, la faute au nouveau code de procédure pénale. Résultat : les dealers se retrouvent dans la rue à peine interpellés et les habitants ont l’impression d’être abandonnés par les autorités. Aujourd’hui, le sentiment d’insécurité grandit et la cohabitation est de plus en plus problématique, les gens n’osent plus sortir de chez eux une fois la nuit tombée. Les habitants et les commerçants se sentent dépossédés de leur environnement, ils ont l’impression de vivre dans une zone de non droit.

Un reportage de terrain qui démontre par l’absurde une situation de plus en plus tendue entre la petite délinquance et la vie de quartier.

Rediffusion le vendredi 4 novembre 2011 à 1h10 et le lundi 7 novembre 2011 à 14h55 sur TSR2.

  • Générique

    Un reportage de Michel Heiniger
    Image : Ehud Goren Son : Benedikt Früttiger Montage : Joanne Besse

Garçon, un steak synthétique SVP! (Disponible 7 jours depuis la Suisse)

Le monde est au bord de l’indigestion de "bidoche". Pour répondre à la demande planétaire, il faudrait doubler la production. Impossible! Alors les chercheurs et engraisseurs inventent de nouvelles solutions : vaches dopées aux hormones, cochons transgéniques, viande totalement artificielle. Mais aussi, larves de coléoptères ou criquets. Enquête sur la crise de la viande.

2011. Garcon, un steak synthetique SVP  25959

En 2050, pour répondre à la demande mondiale de viande, il faudra doubler la production. Or, l’espace manque, le fourrage se fait plus rare et plus cher, et surtout, plus on produit de viande, plus on pollue la planète. L’équation est irréfutable. Résultat : il faut inventer de nouveaux moyens de produire, moins chers, moins polluants, ou à défaut, apprendre à s’en passer.

De l’Amazonie, grignotée par la demande pressante en pâturages, aux prairies américaines où l’on invente des moyens artificiels d’engraisser les bovins, en passant par les laboratoires hollandais qui tentent de mettre au point une viande totalement synthétique, enquête au cœur d’une crise qui touche nos assiettes et nos modes de vie. Après le poisson qui se fait toujours plus rare, les prochaines générations devront-elles se tourner vers les insectes pour satisfaire leurs besoins en protéines ? Ou réfléchir à des jours sans viande, comme en Belgique, afin d’économiser les ressources nécessaires ?

Rediffusion le vendredi 4 novembre 2011 à 1h10 et le lundi 7 novembre 2011 à 14h55 sur TSR2.

  • Générique

    Un reportage de Anthony Orliange