Ueli Gegenschatz tente un saut de Base Jump depuis l’immeuble de la marque Sunrise à Zurich, dans le cadre d’une campagne marketing associant Sunrise et Red Bull. Il a perdu la vie dans cette tentative. [RTS/Youtube.com]
Cette vidéo n’est plus disponible en ligne pour des questions de droits.

Red Bull, une boisson au goût amer

L'émission du 10 juillet 2014

C’était un sportif de l’extrême. Il s’est jeté en 2009 avec son parachute depuis un immeuble de Sunrise, à Zurich, et s’est écrasé au sol. Le Suisse Ueli Gegenschatz participait à une opération marketing de Red Bull, la boisson au succès planétaire, surtout auprès des jeunes. Le tragique accident de Zurich n’est pas le premier: d’autres sportifs sont morts, victimes d’un marketing agressif qui associe les petites canettes de boisson énergisante à des exploits sportifs extrêmes. Leurs familles, leurs amis, des professionnels de la publicité, dénoncent cette spirale du sport extrême et du marketing et disent: "Ça suffit !".

Il s’appelait Ueli Gegenschatz, il avait 38 ans, et c’était un sportif de l’extrême expérimenté et respecté dans le milieu des base jumpers. Dans le cadre d’une opération marketing conjointe entre l’opérateur téléphonique Sunrise et le vendeur de la boisson énergisante Red Bull, il accepte le défi de se jeter depuis le toit de l’immeuble Sunrise à Zurich, avec son parachute. Mais devant une foule médusée, Gegenschatz manque son saut, percute un immeuble et vient s’écraser mortellement au sol.

Un autre sportif de l’extrême, un skieur canadien, s’est également tué en tentant un double salto arrière à ski, depuis une falaise des Dolomites, devant les caméras venues filmer l’exploit. Le film était commandé par Red Bull Media House, et destiné à être diffusé en support de la marque aux taureaux rouges.

Ces tragédies, ajoutées à d’autres, alertent les familles des sportifs, mais également les professionnels de la publicité, inquiets de constater que la pression du marketing incite à repousser les limites du spectacle, jusqu’à la mort. Red Bull a bien sûr été sollicité pour participer à ce reportage et répondre aux accusations. Du bout des lèvres, la multinationale autrichienne, qui pèse des milliards, balaie les reproches et laisse entendre que le "show must go on".

Rediffusion le vendredi 11 juillet 2014 à 0h30 et à 12h et le lundi 14 juillet 2014 à 16h25 sur RTS Deux.

Générique

Un reportage de Helmar Büchel