TP/Esclaves du sexe en Helvétie
Cette vidéo n’est plus disponible en ligne pour des questions de droits.

Esclaves du sexe en Helvétie

L'émission du 16 novembre 2006

On croyait que l'exploitation forcée de jeunes prostituées et que les mafias du sexe étaient cantonnées aux ruelles sordides des pays de l'Est. Mais la Suisse aussi n'y échappe plus. Entre 1'500 et 3'000 prostituées clandestines parfois finissent sur les trottoirs de Zurich et Lugano. Un reportage exclusif.

La prostitution en Suisse, c'est officiellement 12'000 personnes plus un nombre important de danseuses de cabaret et d'entraîneuses de bar à champagne. L'activité est légale quand elle est indépendante et le chiffre d'affaires annuel est estimé à près de 3,5 milliards de francs. Depuis quelques années, le nombre de travailleuses du sexe ne cesse d'augmenter, mais selon la police fédérale, la moitié d'entre elles sont des clandestines ou des victimes de la traite, des esclaves sexuelles.
L'enquête de Temps Présent nous amène à Bucarest, aux portes de l'Union européenne, à la croisée d'un trafic en pleine expansion, celui d'êtres humains à fins d'exploitation sexuelle. Un paradoxe, dans un pays où la prostitution est prohibée. Au travers de documents-choc, on y voit des jeunes filles traitées comme de vulgaires marchandises. Elles croient qu'il ne s'agit que d'une passe, mais elles sont vendues comme esclave pour environ 400 dollars !
L'empereur helvétique
Au cœur de ce trafic, on retrouve notamment un « homme d'affaires » suisse. En 15 ans, Monsieur H. et sa femme, une impresario roumaine, se sont constitué un véritable empire à Bucarest : agence de placement pour danseuses de cabarets désirant travailler en Suisse, taxis, hôtels pour les touristes désirant passer leur week-end avec des prostituées, restaurants. Des articles de la presse roumaine lient les activités de Monsieur H. au crime organisé et au business des danseuses et prostituées. Les policiers et les procureurs locaux connaissent tous Monsieur H, mais aucune preuve n'a jamais pu être retenue contre eux. Et pourtant, à l'aide d'une caméra cachée, une équipe de Temps Présent a pu filmer la négociation d'un contrat pour une danseuse de cabaret avec Monsieur H et sa femme en personne ! Ce personnage occulte explique comment contourner la loi suisse, comment gagner de l'argent sur le dos de la fille. Et quels moyens de pression utiliser pour s'assurer la loyauté de la fille...
Une triste filière qui atterrit à Zurich et Lugano où malgré les efforts déployés par les brigades des mœurs, la prostitution n'en finit pas de couler de beaux jours.

Générique

Un reportage de Ventura Samarra et Jean-Daniel Bohnenblust

Image : Jean-Dominique De Weck Son : Beat Lambert Montage : Didier Sergent