- Quand Al-Qaïda recrute en Suisse - Un bébé après la ménopause

L'émission du 8 novembre 2012

Un bébé après la ménopause

Comme de nombreuses femmes aujourd’hui, Josiane a décidé de devenir mère après 50 ans. Malgré les prouesses de la médecine, à partir d’un certain âge, le projet est loin d’être une partie de plaisir. En Suisse le don d’ovocyte est interdit. Alors les couples partent à l’étranger pour y recevoir un don d’ovule. Les bébés sont conçus dans des cliniques en Espagne, en Grèce ou dans des pays de l’Est. Temps Présent suit plusieurs couples dans leurs tentatives. Tenaillés par le désir d’enfants, ils nous confient leurs doutes, leurs souffrances et leur joie.

Faut-il alors permettre le don d'ovule en Suisse? Et si oui jusqu'à quel âge?  [Dominique Vernier - Fotolia]

Josiane a 54 ans, elle est maman de jumeaux de deux ans. Avec son mari Jean-Marc, ils ont décidé d’avoir encore deux autres enfants. Nous les accompagnons dans une clinique à Chypre, où ils tentent de concevoir un autre bébé grâce aux ovules d’une donneuse beaucoup plus jeune. Josiane est certes une mère âgée, mais c’est une mère engagée. Elle est prête à tout donner pour ses enfants et ne voit pas pourquoi son âge serait un handicap.

Et elle est loin d'être un cas isolé. De nombreux facteurs contribuent à retarder le moment de la première grossesse. S'ils veulent encore des enfants, ces couples sont obligés de contourner la loi suisse. Faut-il alors permettre le don d'ovule en Suisse? Et si oui jusqu'à quel âge? 

Ce Temps Présent ne donne pas de réponses toutes faites mais montre la réalité de ces familles qui ressemblent à beaucoup d’autres….

Rediffusion le vendredi 9 novembre 2012 à 1h20 et le lundi 12 novembre 2012 à 16h05 sur RTS Deux.

  • Générique

    Un reportage de Susanna Dörhage et Sandy Palenzuela

Quand Al Qaïda recrute en Suisse

En février 2011 Majd N. disparait du gymnase français de Bienne. Ses professeurs s’alarment, le recherchent puis abandonnent. Majd est majeur depuis un mois. Mai 2012, Nairobi. Des membres de l’unité anti-terroriste kenyane repèrent Majd N. en compagnie d’un terroriste allemand blessé, Emrah Erdogan. Où Majd a-t-il disparu pendant 15 mois ? Que s’est-il passé dans la vie du brillant élève ? Pourquoi la Suisse refuse-t-elle de laisser rentrer en Suisse ce fils de réfugiés palestiniens ? De la Suisse au Kenya, Temps Présent nous plonge dans le monde des services secrets et de la traque anti-terroriste pour recomposer le puzzle du destin de ce jeune homme.

Un garde devant la prison All Remand Prison, à Nairobi.

Majd N. est jugé à Nairobi mais relaxé faute de preuves. Pourtant, à la sortie du tribunal, il retourne en cellule. Il y est toujours. Le Kenya ne le libérera que pour monter dans un avion à destination de la Suisse. Un droit en principe, pour ce fils de réfugiés palestiniens, détenteur d’un permis C. Mais, fait rarissime, la Suisse refuse de le laisser rentrer, invoquant la sécurité de son territoire. Du fond de sa cellule, Majd N. clame son innocence, s’indigne de la trahison de la Suisse qui, selon lui, le laisse pourrir en prison. En même temps, il désavoue ses avocats suisses et les chasse tour à tour. Qui est donc vraiment Majd N. ? Comment un ex-gymnasien de 19 ans est-il devenu un danger pour la Suisse ? Où Majd a-t-il disparu pendant 15 mois ? Que s’est-il passé dans la vie du brillant élève pour que, peut-être, il bascule dans les rangs d’Al Qaïda ? Que savent les services secrets étrangers et suisses du recrutement de jeunes musulmans en Suisse ? En Suisse et au Kenya, Temps Présent a plongé dans le monde des services secrets et de la traque anti-terroriste pour assembler les pièces du puzzle.

Rediffusion le vendredi 9 novembre 2012 à 1h20 et le lundi 12 novembre 2012 à 16h05 sur RTS Deux.

  • Générique

    Un reportage de Nadia Fares et William Heinzer
    Image: Alain Pentucci Son : Mathilda Angullo et Eric Ghersinu Montage : Katherin Genoud