La deuxième mort de Kazem Radjavi

Le 24 avril 1990, Kazem Radjavi, opposant iranien et frère du chef des Moudjahidines du Peuple, était assassiné en Suisse. Fin décembre 1993, la France expulsait vers l'Iran deux suspects dans cet assassinat au lieu de les livrer aux autorités helvétiques. La Suisse protesta. L'Iran s'en offusqua. La France, faisant fi des conventions sur l'extradition et sur le terrorisme, invoqua « la raison d'Etat ». Ce reportage fait le récit de cette histoire et met en lumière les différents éléments de ce dossier complexe. D'un côté, la justice accumule les preuves impliquant le gouvernement iranien dans des assassinats politiques, de l'autre des gouvernements démocratiques négocient avec Téhéran pour obtenir des garanties de sécurité et des promesses d'accès au marché économique iranien. Ce reportage illustre non seulement le cynisme de « la raison d'Etat », mais son effet pervers : la caution d'un réseau terroriste intouchable.