Drogue en Suisse : La filière albanaise

Des organisations criminelles venues de l'est, constituées principalement de clans d'Albanais et de Kosovars, ont fait main basse sur le trafic d'héroïne en Suisse. Une équipe de Temps Présent a emboîté le pas à des inspecteurs de la brigade des stupéfiants dans le canton de Vaud et à Genève pour suivre en direct filatures, arrestations et interrogatoires. Elle s'est également rendue à Milan pour prendre la mesure de ce phénomène dans ce pays voisin de la Suisse.

Infiltration du milieu, poursuites et arrestations parfois spectaculaires d'une majorité d'Alabanais et de Kosovars, sont devenues monnaie courante pour les inspecteurs des brigades des stups en Suisse. Dans le canton de Vaud, comme en d'autres lieux du pays, Albanais et Kosovars sont aujourd'hui les maîtres d'importants réseaux de distribution de drogue, et le phénomène est en expansion. Sur sept cents personnes interpellées à Lausanne en 1998, 60% étaient d'origine balkanique. Si leurs méthodes violentes se limitent aujourd'hui à une guerre des clans, ces organisations sont entrain de se structurer et deviennent de plus plus puissantes. Selon Christian Hochstaettler, chef de la brigade des stupéfiants dans le canton de Vaud, toutes les conditions sont réunies pour que se développent de véritables mafias sur le modèle italien.



A Milan, carrefours de tous les trafics, les truands albanais gèrent 90% de la prostitution, mais sont eux-mêmes contrôlés par des parrains italiens. Ces derniers leur cèdent certains "marchés" à condition de partager les bénéfices, et en échange de leur aide pour le transport de la drogue et du trafic d'armes. La pyramide ainsi constituée met en première lignes les ressortissants des Balkans qui imposent sur le terrain des méthodes particulièrement violentes.



La Suisse est-elle condamnée à subir une déferlante deu même type. Malgré la condamnation à vingt ans de réclusion d'un Kosovar, grand patron de la drogue en Suisse, le travail au quotidien apparaît parfois comme dérisoire et particulièrement difficile pour les inspecteurs. Des trafiquants originaires des Balkans abusent de leur statut de requérant d'asile et conduisent la police dans une impasse. Etat des lieux.