Deux top models

Vache chérie

L'émission du 19 mai 2004

Toupins ou sonnailles, les Jumelles vont ce soir vous sonner les cloches ! Elevée au rang de top model, sa majesté la vache s’est lancée dans la publicité. Tact et doigté pour photographier ces dames sous toutes les coutures. Un amour très helvétique de la vache qui fait tache et qui a tout bonnement révolutionné le paysage agricole... jusqu’en Equateur ! Vachement alléchant…

LE FIL ROUGE DE L'EMISSION

Jürg Stäubli, Calmy-Rey et Xamax Pour cette édition spéciale vache, Benoît Aymon a invité la star de la pub, Lovely, le bovin fétiche des producteurs de lait.
Elle balade Benoît dans ses célèbres spots publicitaires, tandis qu'il lui fait découvrir des collectionneurs de cloches, un fromage suisse qui fait tache d'huile en Equateur et une photographe, spécialisée en vaches.
Surdouée, Lovely chante, danse et jongle.
En fait, c'est Irruption, une holstein de la campagne genevoise, maquillée et affublée de fausses cornes qui a joué les sosies.
Il n'est pas facile, en effet, de faire venir Lovely sur un plateau, puisqu'elle est vachement virtuelle et qu'elle doit une grande partie de son talent aux images de synthèse.

LES SONNÉS DE CLOCHES

Collection de Willy Jean-Mairet à La Chaux-de-Fonds Qu'elles rythment la vie des hommes, invitent au recueillement, chantent la joie ou guident les troupeaux... depuis des lustres et dans toutes les cultures, les cloches carillonnent ! En Suisse, elles sont résolument indissociables de nos «vaches chéries». A ces objets utilitaires, certains vouent un véritable culte. En témoignent les collectionneurs rencontrés par Viviane Mermod-Gasser en Suisse romande. Aux témoignages passionnés de ces «sonnés» font écho ceux de fondeurs de cloches - il n'y en a plus que 7 en Suisse - qui nous disent TOUT sur la fabrication et les spécificité des cloches, toupins et autres sonnailles. Constitutives du patrimoine helvétique, les cloches font aussi bon ménage avec les guitares électriques. La preuve par Sonalp, groupe émergeant de la «world music».

Collectionneurs suisses de cloches de vaches

Les cloches de vaches connaissent, depuis une dizaine d'années, un rare intérêt auprès des collectionneurs de Suisse. On en recense plus d'une cinquantaine, mais leur nombre est sûrement plus important, car beaucoup restent très discrets sur leur passion… Les collections - selon comment elles sont construites - peuvent comporter de quelques dizaines à plus d'un millier de specimen, certaines cloches rares pouvant atteindre des prix incroyables.

Importante collection au Musée gruérien de Bulle

Le Musée gruérien de Bulle présente une importante collection de cloches, et propose un catalogue se rapportant à cet objet qui, aujourd'hui, n'intéresse plus seulement le monde paysan.
Adresse : Rue de la Condémine 25, 1630 Bulle
Tél. +41 26 912 72 60
Heures d'ouverture : du mardi au samedi: 10-12 h, 14-17 h
dimanche et fêtes: 14-17 h
Fermé le 25 décembre
Tarifs 2004 : Entrée individuelle: Fr. 5.-
Rentiers AVS, étudiants, apprentis: Fr. 4.-
Enfants jusqu'à 16 ans accompagnés de leurs parents: gratuit
Membres de la Société des Amis du Musée gruérien: gratuit
Rabais pour groupes

Foire d'Automne et Bourse aux Sonnailles de Romainmôtier

Pour les amateurs, les 15/16/17 octobre 2004, se tiendra la traditionnelle Foire d'Automne et Bourse aux Sonnailles de Romainmôtier (pied du Jura vaudois). Pour toute information, voir le site www.swissisland.ch ou contacter son responsable : Olivier Grandjean (024/ 453 14 54)

Bibliographie

- Sonnailles & Cloches, de Robert Schwaller (Diffusion : CP 57 - 3185 Schmitten)
- Cloches de France et d'Ailleurs de J.-L. Rama (Ed. Pierre Zech, Paris, 1993)
- Cloches et Sonnailles, textes réunis par Hubert Tassy (Edisud)
- Au Pays des Sonnailles (Musée gruérien - 1630 Bulle)

UNE MOITIÉ-MOITIÉ SUR L'ÉQUATEUR

José Dubach Fondues, raclettes, Gruyère, Tilsit, chocolats… y en a point comme nous ? Eh bien si ! Claude Delieutraz a savouré une divine moitié-moitié à Quito. La capitale de l'Equateur est fournie en exquises pâtes dures et molles par les fromageries de Salinas, un village de quelque 1000 âmes situé à 3300 mètres d'altitude. C'est ici, il y a bientôt 30 ans, qu'a débarqué le Lucernois José Dubach afin de développer une production de fromages à l'enseigne de la Coopération technique suisse. «Revolución» ! Il y a désormais plus de fromageries - 28 - que de chapelles sur le territoire de la paroisse de Salinas (10'000 habitants au total). Le fromage, en particulier, et l'é levage des vaches, en général, ont généré beaucoup d'emplois et de nombreuses autres activités : fabrique de chocolat, filature industrielle de laine, fabrique de ballons de football… Dans le sillage de José Dubach, Claude Delieutraz et Philippe Racine ont rencontré des autochtones, mais aussi des compatriotes qui, en Equateur, vivent du fromage suisse.

SOURIEZ, NE BOUSEZ PLUS !

Préparation de la vache pour la séance photos Depuis toujours, la Québécoise Sylvie Gouin aime les vaches et... en voit partout ! «Quand je regarde un superbe paysage ou un beau monument, j'ai tout de suite envie de mettre une vache devant». Sylvie Gouin est donc devenue photographe de vaches pour vivre de sa passion. Entre champs québécois et campagnes romandes, Claude Delieutraz l'a suivie dans son activité quotidienne qui n'est pas de tout repos. Pour que la photo soit bonne il faut que la vache soit belle, belle, belle. Mais aux coups de peigne et de pinceau, la modèle répond parfois par des coups de sabots. Si la portraitiste a beaucoup de travail, c'est parce que les éleveurs sont nombreux à vouloir garder un souvenir de leur bête. La coucher sur papier au top de sa beauté est aussi un moyen de se faire de la pub. Et ce n'est pas Lovely qui va dire le contraire !

Les sonnés de cloches

Les sonnés de cloches

Présentation 2

Présentation 2

Une moitié-moitié sur l'Equateur

Une moitié-moitié sur l'Equateur

Les vaches québécoises

Les vaches québequoises