Voici le message envoyé par abdelfattah

الا تعتقد ان السؤال الحقيقي ماذا تفعل فرنسا في الساحل الافريقي الاسلامي؟ هل لعيون الماليين تدك الشمال المالي و تخسر مئات ملايين الدولارات في الوقت الذي تعاني فيه فرنسا من الازمة الاقتصادية؟ الا ترى ان هناك مصالح غير معلنة من الحكومة الفرنسية هي التي تقودهم للحرب؟الاورانيوم و البترول في الجزائر و التشاد و نهر النيجر و كذلك العناصر الارضية النادرة للطاقة المتجددة الا تدفع فرنسا للحرب من اجلها؟

Réponse

Cher M. Abdelfattah,

Je vous remercie pour votre question.

Il est tout à fait légitime de
s’interroger sur le bien-fondé de la présence de la France au Mali – plus
généralement dans la zone sahélienne comme vous l’indiquez. Cette présence,
précisément, ravive les accusations d’interférence dans les affaires de nations
désormais souveraines et de retour vers des dynamiques néo-colonialistes. De
même, il serait naïf de ne pas concevoir que des considérations stratégiques
peuvent également motiver l’intervention au-delà des motifs avancés
officiellement. Cette dimension est toujours présente et, l’on dit des États,
partout, qu’ils n’ont que des intérêts. Pour autant, il m’apparait qu’en
réalité deux dimensions bien réelles prennent le dessus sur ces points potentiels.
D’une part, l’intervention a eu lieu à la demande des autorités maliennes et un
large consensus se dégage au sein de la société malienne pour soutenir cette
action. Une question de respect du choix des Maliens s’impose dès lors à tout
observateur externe – même si l’on peut pointer du doigt (aux Maliens
également) que les interventions sont historiquement problématiques, notamment
dans leur lendemain. Deuxièmement, la prise de contrôle du grand nord malien
par divers groupes armés au cours des dernières années est un développement qui
a abouti à la partition de facto du Mali et qui menace la sécurité de toute la
région. Peut-être aurait-il fallu que les autorités maliennes réagissent
beaucoup plus tôt et que les États de la région aient développé un plan de
soutien à une telle réaction efficace et rapide, ce qui n’a malheureusement pas
eu lieu.