Soixante-neuvième assemblée générale des Nations unies, New York le 24 septembre 2014. [Seth Wenig - Keystone]

Gouvernance mondiale: qui s'y colle?

L'émission du 11 octobre 2014

Qui assure la gouvernance du monde? Est-ce l'ONU au travers de son Assemblée générale? Sont-ce les États membres permanents du Conseil de sécurité? Ces questions se posent alors que la géopolitique mondiale est secouée par de multiples crises. Réchauffement climatique, terrorisme, guerres en Syrie, en Irak ou en Ukraine, le monde a besoin d'une bonne gouvernance comme le soulignait Ban Ki-moon lors de la dernière Assemblée générale des Nations unies.

D'un monde bipolaire qui a prévalu pendant la guerre froide, au monde unipolaire consécutif à l'effondrement de l’URSS, le monde est devenu multipolaire avec l'essor des pays émergents et d'aucuns s'accordent à dire que le monde est aujourd'hui zéro-polaire. Est-ce à dire qu'il n’y aurait pas de gouvernance mondiale?

Les Nations unies peuvent-elles assurer la gouvernance mondiale? Faut-il compter sur les États-Unis ou les puissances émergentes pour esquisser notre avenir? Geopolitis décrypte ce concept de gouvernance appliquée à la géopolitique mondiale.

L'invité: Michael Møller, directeur général par intérim de l'Office des Nations unies à Genève.

Brochure: Des solutions pour un monde meilleur

Genève accueille un réseau inégalé d'organisations internationales, de missions diplomatiques, d'ONG et d'institutions académiques. Cette brochure présente les atouts, l'histoire, les réalisations et les acteurs clé de cette plateforme de coopération internationale, ainsi que le soutien octroyé par les acteurs locaux.

D'autres publications sur la coopération internationale à Genève sur cooperationinternationale.ch.

Le contexte

Le contexte [RTS]

La gouvernance appliquée à plusieurs domaines

 

TERRORISME - La mauvaise gouvernance conduit à la colère

En ouverture de la 69ème Assemblée générale des Nations Unies, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a évoqué la mauvaise gouvernance comme une des causes de l'essor de groupes extrémistes comme le groupe État islamique.

ÉCONOMIE – La gouvernance mondiale: exemple de l’OMC

Dans la série de vidéos didactiques Les clés de la République produites par LCP Assemblée nationale et Public Sénat, cet épisode explique ce qu’est la gouvernance mondiale au travers de certaines institutions comme l’OMC. (3 min 02 sec).

SANTÉ -  LE DRAME EBOLA

L'épidémie d'Ebola qui frappe l'Afrique de l'Ouest depuis le printemps 2014 représente un défi majeur en terme de gouvernance tant au niveau mondial que local. Dans cette vidéo, découvrez le témoignage du directeur de l'Open Socitety Initiative for West Africa, membre du réseau de fondations Open Society pour promouvoir la gouvernance démocratique. (en anglais) (2 min 13 sec)

INTERNET - À la recherche d'un modèle de gouvernance

Faut-il s’opposer à l’hégémonie américaine sur la gouvernance d’Internet ? A quoi doit ressembler l’internet de demain ? Ces questions comme bien d’autres sont de plus en plus débattues alors que la toile s’ingère toujours plus profondément dans notre quotidien. Explications et débat sur le plateau de l’émission 64 minutes de TV5Monde quelques jours après le Netmundial, un sommet sur la gouvernance d'internet qui s'est tenu au Brésil en avril 2014. (14 min 01 sec)

 

Michael Møller, directeur général par intérim de l’Office des Nations Unies à Genève

Le Secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a annoncé le 5 novembre 2013 la nomination de M. Michael Møller, du Danemark, en tant que chef par intérim du Bureau des Nations Unies à Genève, en remplacement de M. Kassym-Jomart Tokayev. Le Secrétaire général exprime sa reconnaissance pour la contribution exceptionnelle et l'engagement de M. Tokayev dans la promotion des activités de l'Organisation.
M. Møller apporte à ce poste une vaste expérience en tant que fonctionnaire des Nations Unies depuis 30 ans. Il a notamment été Directeur exécutif de la Fondation Kofi Annan de 2008 à 2011, après avoir été Représentant spécial du Secrétaire général pour Chypre de 2006 à 2008 et Directeur chargé des affaires politiques, affaires de maintien de la paix et affaires humanitaires au Bureau du Secrétaire général de 2001 à 2006, période au cours de laquelle il a également été Chef de cabinet adjoint, en 2005 et 2006. Entre 1997 et 2001, il était le chef du bureau du Sous-Secrétaire général aux affaires politiques au siège de l'ONU à New York. Il a en outre occupé diverses fonctions en Iran, au Mexique, en Haïti et à Genève, où il a commencé sa carrière en 1979 auprès du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés.
Né en 1952 à Copenhague, M. Møller a complété des études de maîtrise en relations internationales à l'Université Johns Hopkins et a obtenu une licence en relations internationales de l'Université du Sussex, au Royaume-Uni.

 

Source: unog.ch

A lire:

- Quel rôle pour les Nations Unies dans la gouvernance mondiale? - discours prononcé par Monsieur Møller le 20 janvier 2014 au Club de la presse.

- Nouvel ordre mondial et transgression des règles - huffingtonpost.fr - 16 août 2014.

- La Coupe du monde et l'état de droit - huffingtonpost.fr - 17 juillet 2014.

Vu du passé

Fondée comme une réponse à la Grande Guerre, la Société des Nations affronta la montée des périls des années 1930 mais se montra impuissante devant le réarmement allemand, la guerre en Abyssinie, la guerre civile espagnole et l'Anschluss. Elle disparut officiellement en 1946 et fut remplacée par l'Organisation des Nations unies. Retour sur un siècle de diplomatie internationale à Genève.

Genève, siège de la SDN

William Rappard [RTS ] Dans cette émission Instants du monde diffusée le 21 avril 1958, le professeur William Rappard évoque l’histoire de la Genève internationale de la première moitié du 20ème siècle. Il décrit la relation étroite qui allait se tisser entre Genève et la SDN, puis l’ONU. William Rappard a activement contribué à l’essor de la diplomatie internationale à Genève en cofondant en 1927 l’Institut universitaire de Hautes Etudes internationales (HEI) en 1927.

La SDN a conforté pour Genève le statut de ville internationale. (RTS 13 min) 

À la SDN

Réunion internationale [TSR 1959] Dans la deuxième partie de l'émission Mémoires de du 5 novembre 1974, l’ex-secrétaire de la SDN Vladimir Socoline revient sur sa carrière de diplomate au sein de la Société des Nations. Né à Genève de parents russes, Vladimir Socoline, qui a participé à la Révolution soviétique de 1917 et à la 1ère guerre mondiale se déclare "amoureux de Genève". Vladimir Socoline a été sous-secrétaire général de la SDN jusqu’à l’exclusion de l’URSS en 1939 avant de consacrer sa vie à l’écriture.

Un ancien secrétaire de la SDN témoigne. (RTS 29 min) 

L’ONU choisit Genève

Le Palais des Nations à Genève - Carrefour, 24 janvier 1964. [RTS] A Genève, le Palais des Nations, ancien siège de la SDN, devient, après New York, le deuxième lieu d'importance de l'Organisation des Nations-Unies. Les images de Carrefour en 1964. Aujourd’hui l’ONU à Genève organise plus de 8000 réunions par an et emploie plus de 23'000 personnes.

Le Palais des Nations est reconverti pour le siège de l’ONU. (RTS 1 min) 

Les grandes crises de l’ONU

De Trygve Lie A U'Thant. [RTS] Cette émission propose un historique de l'Organisation des Nations Unies avec des documents d'archives qui illustrent les principales crises auxquelles ont dû faire face les trois premiers secrétaires Trygve Lie, Dag Hammarskjöld et U Thant.

L’ONU a su traverser les tensions de la guerre froide, non sans mal. (RTS 26 min)