Des étudiants manifestent contre la Troika (Union européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne) devant le Palais présidentiel de Nicosie (Chypre) le 26 mars 2013. [Reuters]

Chômage des jeunes: une génération sacrifiée?

L'émission du 28 avril 2013

En Europe, les jeunes parviennent toujours plus difficilement à intégrer le marché du travail. Ils sont les premières victimes de la vague de chômage qui frappe l'ensemble de l'Union européenne. Chez les moins de 25 ans le chômage y concerne près d'un jeune sur quatre.

Mais les cas les plus dramatiques sont l'Espagne, avec plus de 55 % de jeunes sans emploi et la Grèce avec un taux qui approche les 60%! D'après les économistes, la situation ne devrait pas s'améliorer avant plusieurs années mais notons qu'au sein des vingt-sept, quatre pays affichent un chômage des jeunes en-dessous de 10% et que la Suisse fait figure de "paradis de l’emploi" avec un taux qui dépasse de peu les 3% .

Pourquoi les jeunes sont-ils si durement frappés par le chômage? Quels sont les pays qui affichent les meilleurs/pires résultats? Faut-il déjà parler d'une génération sacrifiée? Geopolitis examine cette situation dont les répercussions pourraient menacer notre avenir à tous.

L'invité: Philip J. Jennings, secrétaire général de UNI Global Union.

Bonus de l'émission

Liens utiles

Pour approfondir vos connaissances sur la situation de l’emploi en Europe et dans le monde. En particulier pour ce qui concerne l’emploi des jeunes, nous vous recommandons de surfer sur les pages dédiées des organisations suivantes

Organisation international du travail 

Organisation pour la coopération et le développement économique 

Commission européenne – portail eurostat (en anglais)

Infographies

Le chômage des jeunes dans le monde. [RTS]  A l'échelle mondiale, deux constats s'imposent. Premièrement, on observe que depuis la crise financière de 2008, le chômage des jeunes progresse sensiblement mais qu'au début des années 2000, il était très élevé également. Le deuxième constat semble indiquer que la situation ne devrait pas s'améliorer dans les années à venir et que les régions les plus touchées sont l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Voir les graphiques

Vu sur le web

On les appelle les "digital natives", ils ont grandi avec l'essor des technologies de l’information et y sont, de fait, très familiarisés. Pas étonnant que les jeunes aient ainsi pris d’assaut le web pour parler du chômage, en témoigner mais aussi en rire ou même postuler. Exemples en images.

La dérision 2.0

Un jeune qui raconte des moments de la vie de tous les jours face à la caméra. La recette fait un tabac sur internet. Un des premiers à produire ce style de vidéos était le désormais célèbre Norman . Voici deux exemples qui traitent expressément du chômage avec Mistertel (à gauche) et Cyprien (à droite). Sourire garanti.

 

Les CV en vidéo

C’est un autre phénomène qui prend de l’ampleur, en particulier dans certains domaines professionnels proches de la communication et qui requièrent de la créativité. Les CV vidéo pullulent sur le web, qu’ils soient le fruit d’initiatives personnelles –souvent très originales- ou de professionnels. Des entreprises proposent en effet à des personnes en recherche d’emploi de les aider à réaliser leur CV en vidéo. Ci-dessous, deux exemples de CV en vidéo originaux. Gageons que leurs auteurs auront rencontré le succès dans leurs recherches.

 

"Ça ne va pas chez les jeunes"

Cette vidéo émane de l’Organisation internationale du travail. L’agence onusienne publie beaucoup de vidéos sur la situation des jeunes via sa chaîne Youtube notamment. Cette séquence datée de fin 2012 résume, chiffres à l’appui, la gravité de la situation à l’échelle mondiale et donne la parole à des jeunes. (sous-titres en français)

 

Philip J. Jennings, secrétaire général de UNI Global Union

Philip J. Jennings est le Secrétaire général d’UNI Global Union depuis sa création le 1er janvier 2000. Aujourd'hui les effectifs et l’influence d’UNI continuent de croître, et l’organisation compte 20 millions de membres dans 150 pays et 900 syndicats. UNI constitue une force réelle en Europe, en Afrique, dans les Amériques et en Asie-Pacifique. A ce jour, UNI a négocié 48 accords mondiaux avec des multinationales de premier plan.

 

Face à un processus de mondialisation qui dérape, il perçoit les syndicats comme une partie de la solution pour construire une économie mondiale durable et plus équitable. Il croit fermement qu’il est temps que les grandes entreprises coopèrent avec les syndicats mondiaux pour « changer les règles du jeu » et créer un monde plus responsable. Il a transmis ce message au G20, au FMI, à la Banque mondiale, à l’OCDE et au World Economic Forum – dans sa quête inlassable pour que les travailleurs obtiennent « un siège à la table ». C’est en bonne partie grâce à Philip que le mouvement syndical a enfin obtenu un siège à la table du G20 avec la création du Labour 20 (L20 – groupe des dirigeants syndicaux) qui fait maintenant partie intégrante du G20. Philip préside également la Commission sur l’avenir du mouvement syndical irlandais.

 

En 2011, Philip a été nommé par le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, pour siéger pour un mandat de trois ans au Conseil d’administration du Pacte mondial des Nations Unies. Il a également reçu le prix de la paix de Nagasaki des mains du Maire de la ville de Nagasaki, Tomihisa Taue, et a été nommé ambassadeur de la Préfecture de Nagasaki par le Gouverneur Hodo Nakamura. Philip est un alumnus des Conférences du Commonwealth du Duc d’Edimbourg en matière de développement du leadership. En 2010, 2011 et 2013, le Magazine Bilan a inclus Philip dans la liste des personnes les plus influentes de Suisse. Le Magazine suisse l’Hebdo l’a également sélectionné pour figurer parmi les 100 personnalités qui font la Suisse.

(UNI Global Union)

Posez votre question ici. 

Vu du passé

Quelles que soient les époques, les difficultés du passage à l'âge adulte semblent répondre à une constante: comment trouver sa place dans une société dont les règles elles-mêmes évoluent? Une question d’autant plus délicate qu'elle s’accompagne d’une confrontation au monde du travail et au risque de chômage. Mais aussi à l’ordre, à l’autorité, à l’amour… Réponses en archives, avec des adolescents des années 1960 et 1970…

Les risques de la délinquance

Les blousons noirs - RTS Archives - 20 novembre 1961. [RTS] Qui a peur des blousons noirs, ces jeunes gens qui rodent en bande et traînent leur ennui dans les cafés? En 1961, l'équipe d'Actualités est allée à Paris, à "La Cigale", pour les rencontrer et leur donner la parole. Ce reportage porte un titre on ne peut plus évocateur: Les anges noirs!

Dans les années 1960, les blousons noirs se veulent en marge du monde des adultes. (RTS 4 min 14 sec) 

En rupture de famille

En rupture de famille - COntinents sans visa - 4 mars 1965. [RTS] En mars 1965, Claude Torracinta et Michel Soutter suivent la vie d'un jeune homme en rupture avec sa famille. Fugues, larcins, placement en institution, le parcours au demeurant banal d'un jeune homme en mal de vivre dont les propos servent à illustrer une génération en mal de vivre.

A l’heure de la confrontation avec sa famille. Témoignage. (RTS 16 min 27 sec) 

Les petits boulots

Petits boulots - Les jeunes aussi - 10 octobre 1966. [RTS]Habituellement, les étudiants essaient de travailler en dehors des heures de cours, pour financer leurs études et gagner leur vie. En octobre 1966, l'émission Les jeunes aussi suit des étudiants à leur travail, ainsi que les organisations qui les aident à trouver un petit boulot. Pas facile de dénicher et garder un emploi lorsqu'on suit des cours en même temps.

Qui sont-ils donc ces étudiants qui travaillent ou recherchent un emploi? (RTS 25 min 15 sec) 

Le chômage des jeunes

Chômage des jeunes - Tremplin - 21 janvier 1976. [RTS] L'ennui. Ces jeunes gens sont au chômage et s'ennuient. Ils timbrent trois fois par semaine et ne parviennent pas à trouver un travail. Une situation qui devient pesante dans une société qui valorise le travail mais qui connaît aussi, en 1976, les premiers signes des fluctuations économiques après une période de constante prospérité.

Comment être un jeune chômeur dans une société d’abondance ? (RTS 4 min 28 sec) 

La famille en ligne de mire

La famille - Revue 13-17 - 25 avril 1970. [RTS] En 1970, le réalisateur Jacques Thévoz interroge des jeunes et leur demande à chacun de dresser le portrait de leur père ou de leur mère. De ces descriptions sans concessions ressortent en creux l'incompréhension et surtout le manque de dialogue entre les générations. "Parce que les parents ont de l'expérience, de toute façon on a tort...".

Les parents, tout serait si simple s’ils n’étaient pas d’une autre génération. (RTS 21 min 54 sec)