A gauche, un militant pour l'indépendance de l'Écosse lors d'une manifestation à Edimbourg le 22 septembre 2012. A droite, des manifestants pour l'indépendance de la Catalogne dressent des drapeaux catalans à Barcelone le 23 janvier 2013. (Photomontage). [Reuters]

Séparatismes en Europe: l'heure des référendums ?

L'émission du 24 février 2013

Le séparatisme en Europe semble une doctrine à succès. Plusieurs pays font effectivement face à des velléités d'indépendance d'une partie de leur territoire. L'Écosse pourrait quitter la Grande-Bretagne par référendum en 2014, la Catalogne a vu le parti indépendantiste remporter les dernières élections, Flandre et Wallonie semblent toujours désireuses de consommer leur divorce sans oublier le pays basque ou encore le Nord de l'Italie qui s'est déjà trouvé un nom: la Padanie. Sans lien apparent, ces quelques exemples paraissent sous-tendre des mécanismes plus profonds et d'aucuns n'hésitent pas à invoquer la crise en guise de responsable.

Comment expliquer cette recrudescence de volontés à l'autodétermination? Quelles conséquences pourraient avoir la séparation effective de plusieurs régions au sein de l'Union européenne? Geopolitis décrypte toutes ces mouvances séparatistes au coeur de l'Europe en crise.

L'invité: Etienne Grisel, professeur honoraire à l'Université de Lausanne.

Bonus de l'émission

La carte

Infographie interactive montrant les régions séparatistes en Europe. [RTS] Pays basque, Flandre, Ecosse, de nombreuses
régions européennes évoquent leur indépendance par l'intermédiaire de
décisions politiques fortes. L'Europe pourrait-elle se morceler?
Décryptage des principaux mouvements séparatistes du continent sur cette carte interactive.

Vu sur le web

Sur internet la bataille pour ou contre l'indépendance de l'Écosse a commencé

En 2014, les Écossais seront appelés à se prononcer pour ou contre l'indépendance de leur région. Plusieurs mouvements se sont déjà lancés dans la campagne à l'image de "Better Together" qui milite pour le "non" à l'indépendance ou "Yes Scotland" qui, au contraire, appelle à voter "oui". Sur internet, ces mouvements publient déjà des vidéos qui rivalisent d'arguments pour faire pencher la balance électorale de leur côté. Voici un montage de quatre de ces vidéos qui se donnent la réplique.
 

 

En plus...

Campagnes pour ou contre l'indépendance de l'Écosse.

En 2014, les Écossais se prononceront pour ou contre l'indépendance de leur région. Sur internet, les camps du oui et du non se donnent la réplique.

Etienne Grisel, professeur honoraire à l'Université de Lausanne

Etienne Grisel a poursuivi des études de Droit à l'Université de Lausanne (UNIL). Il y obtient un doctorat en 1968 puis part pour Harvard où il décroche un Master of Laws l'année suivante. De retour en Suisse, Etienne Grisel assure un poste de premier assistant à l'Université de Lausanne et passe son Brevet d'avocat (1971). Il se lance alors dans une carrière académique au cours de laquelle il assurera plusieurs fonctions pour l'UNIL dont doyen de la faculté de droit de 1978 à 1980.

En dehors des Universités, Etienne Grisel a notamment été sollicité comme expert pour la Confédération helvétique et les cantons suisses (révisions constitutionnelles, élaboration de lois). Il a participé a des séminaires et colloques organisés pas le Conseil de l'Europe (protection des minorités, contentieux électoral, élaborations des constitutions et des lois dans les pays de l'ancien bloc soviétique) et à des missions de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) (élaboration des lois organiques de la République des Comores). Enfin, il représenté des gouvernements étrangers devant les juridictions internationales, en particulier devant la Cour internationale de Justice (La Haye).                                 

Le site de la faculté de droit et des sciences criminelles de l'université de Lausanne

Ce forum est fermé. Pour toutes question concernant l'émission, adressez-vous à la rédaction de Geopolitis via le formulaire de contact. Merci de votre compréhension.

Vu du passé

Historiquement inscrits dans une opposition au pouvoir central, les mouvements indépendantistes mènent une lutte difficile dans le contexte des États centralisateurs. La marge est étroite entre une plus grande indépendance et les risques d’éclatement, à l’instar de l’ex-Yougoslavie confrontée à la guerre civile après la fin du régime de Tito. Et quel moyen utiliser pour faire entendre ses revendications ? Tous n’obtiennent pas le soutien d’une figure comme le général de Gaulle, appelant au Québec libre…

Les
opposants basques

"Les opposants basques" - RTS Archives. [RTS] En mars 1977, l'émission Un jour une heure donne la parole à deux
opposants basques au régime de Madrid. Selon eux, rien n'a changé depuis la fin
du franquisme pour les Basques. La répression est assurée par d'anciens
subalternes du franquisme. Quant à la question basque, elle est plus profonde
que le changement de régime. C'est la liberté des peuples à disposer
d'eux-mêmes qui est en jeu.

Pour les Basques, la fin du franquisme ne change rien. (RTS 4 min 45 sec) 

Voyage
en Yougoslavie

"Voyage en Yougoslavie" - RTS Archives. [RTS] Reportage en 1967 en Yougoslavie, cette mosaïque de langues, de
religions, de cultures placée sous l'arbitrage du régime du maréchal Tito
instauré après-guerre. L'équipe de Continents sans visa se rend en Serbie, en
Slovénie, en Bosnie-Herzégovine et en Croatie. A travers les rencontres
d'ouvriers et d'intellectuels, c'est le panorama d'un pays marqué de la
brutalité de son histoire et de sa confrontation aux exigences du monde moderne
qui est fait. C’est aussi un inventaire des forces nationalistes en présence
qui pousseront à la partition du pays, après la fin du régime de Tito.

Reportage dans cette mosaïque de cultures et de religions. (RTS 36 min 34 sec) 

Vukovar
meurtri

"Vukovar meurtri" - RTS Archives. [RTS] 1991, la bataille de Vukovar s'achevait sur
des images inoubliables de milliers de civils croates contraints à l'exil.
Vukovar, bombardé pendant trois mois par l'armée yougoslave, est alors une
ville détruite. Trois ans après, une équipe de Temps Présent est retournée en Croatie, à
la rencontre d'une population meurtrie par la guerre.

La Yougoslavie n’a pas résisté à la fin du titisme. (RTS 29 min 49 sec) 

"Vive
le Québec libre!"

Discours de Montréal "Vive le Québec libre" - juillet 1967. [INA] En juillet 1967, le général
de Gaulle effectue un voyage au Canada et, en digne représentant de la
"mère-patrie", est reçu de façon triomphale au Québec. Ce triomphe se
transformera en quasi-hystérie puis en quasi-incident diplomatique après son
fameux discours du 24 juillet au balcon de l'Hôtel de Ville de Montréal et sa
célèbrissime "petite phrase" : "Vive le Québec libre !"

Le général de Gaulle s’invite dans la querelle au Québec. (INS 3 min 10 sec)