Vue du Parlement italien. [AFP]

Élections italiennes: une recette indigeste?

L'émission du 17 février 2013

Des prévisions de croissance plutôt moroses, un taux de chômage qui affiche régulièrement de nouveaux records et une politique d'austérité largement critiquée, l'Italie ne se porte pas au mieux.

La tâche s'annonce particulièrement délicate pour le gouvernement qui sera formé à l'issue des prochaines élections générales les 24 et 25 février. Les candidats et les coalitions sont en place et rivalisent de plans d'économie dans une bataille politico-médiatique épicée par de fortes personnalités au premier rang desquelles, on retrouve l'inénarrable "Cavaliere": Silvio Berlusconi.

Comment fonctionne le système électoral en Italie? Quelles sont les principales figures politiques du pays? Geopolitis décrypte la recette politique italienne et ses fameux ingrédients au goût parfois amer.

L'invitée: Valérie Dupont, correspondante RTS et RTBF à Rome.

Bonus de l'émission

Infographie

Infographie: la crise de la dette en Italie. [RTS] La crise de la dette dans la zone euro s'est propagée à l'Italie durant l'été 2011. Retour sur les principales dates de la crise en Italie, du premier plan de rigueur en juillet 2011 à la veille des élections générales de février 2013. Voir l'infographie

Reportages à revoir

Depuis 1993, année de son engagement politique, Silvio Berlusconi rythme la scène politique italienne. A 76 ans, il se représente aux élections générales de 2013. Charismatique, le personnage suscite autant d’admiration, par sa réussite, que de mépris, par les multiples scandales dont il est l’objet.

Voici une sélection de reportages de la RTS qui permettent de mieux cerner certaines facettes du "cavaliere".

Berlusconi et les femmes

Le penchant de Silvio Berlusconi pour les belles femmes lui a valu de nombreux scandales et un couteux divorce. Les affaires de prostitution, détournement de mineures et la nomination de ministres plus connues pour leurs formes que leurs esprits ont fait les grands titres de la presse italienne ces dernières années. Ce reportage, diffusé dans Mise au point le 11 octobre 2009 ne mentionne pas les dernières actualités sur ce sujet. Il décrit cependant ce trait non négligeable de la personnalité de Silvio Berlusconi et les implications qui en découlent en Italie.

 

L’agression de Berlusconi

Le 13 décembre 2009, Silvio Berlusconi était frappé au visage par un déséquilibré armé d’une réplique miniature du Dôme de Milan. Un acte qui, selon la presse, reflétait "une grave dégradation du climat politique en Italie" (La Republica). Découvrez dans la rubrique Regards de cinéastes la vision décalée de Frédéric Mermoud suite à cet événement.

 

Le cavaliere et la justice

Malgré les multiples inculpations dont il a été l’objet, Silvio Berlusconi a jusqu’ici réussi à éviter les condamnations. Ce reportage de Valérie Dupont diffusé dans Le journal du 15 février 2012 explique comment le cavaliere a réussi à échapper à la justice. A la veille des élections générales de février 2013, Silvio Berlusconi attend encore son jugement dans l’affaire Mediaset (attendu le 23 mars 2013). Quant à son procès dans l’affaire Rubygate, il a été reporté après les élections.

 

Le retour de la "momie"

Suite au boycott dont il a été victime par le parti de Berlusconi, Mario Monti a annoncé sa démission début décembre 2012. Cette annonce a été précédée de quelques heures par celle du retour en politique de Silvio Berlusconi, scellant ainsi le destin du gouvernement Monti et annonçant la tenue d’élections anticipées. Retour sur ce double événement de la politique italienne avec ce reportage de Michel Beuret diffusé dans le journal du 9 décembre 2012.

 

Valérie Dupont, correspondante pour la RTS et la RTBF à Rome

La semaine précédant les élections italiennes, retrouvez ici les derniers reportages de Valérie Dupont.
 

Un film anti-Berlusconi sort sur les écrans italiens - Le journal du 17 février 2013.

Italie: la taxe cadastrale est au coeur de la campagne électorale - Le journal du 19 février 2013.

Les Italiens sont invités à se rendre aux urnes pour les élections générales - Le journal du 23 février 2013.

 

Élections législatives italiennes: les précisions de Valérie Dupont - Le journal du 24 février 2013.

Ce forum est fermé. Pour toutes question concernant l'émission, adressez-vous à la rédaction de Geopolitis via le formulaire de contact. Merci de votre compréhension.

Vu du passé

L’après-guerre, en Italie, est marqué par la reconstruction menée par le chef de la Démocratie chrétienne, Alcide De Gaspari, au pouvoir de 1948 à 1953. Avec l’aide des Etats-Unis, il favorise l’expansion industrielle et le développement du Mezzogiorno. Mais les progrès constants du Parti communiste -en 1968, il obtient 27% des voix- obligent la Démocratie chrétienne à une ouverture en direction des socialistes. L’Italie traversa les "années de plomb" du terrorisme, dans les années 1970, pour connaître ensuite l’entente des forces politiques de tous horizons réalisée en 1978-1979 par le "compromis historique" entre le PC et la Démocratie chrétienne.

La télévision, nouvelle arme politique

"Matraquage électoral" - Journal de l'Europe du 15 mai 1963 - RTS Archives. [RTS] Au début des années 1960, de nouveaux moyens de communication changent la manière de faire de la politique. Disques, spectacles et la télévision qui sera bientôt essentielle à tous les partis car tout est utile à faire gagner des voix. L’émission "Le Journal de l’Europe" présente cette nouvelle manière de faire de la politique en Italie.

Les partis politiques ont compris l’impact de la télévision. (RTS 13 min 59 sec) 

La place du PC face à Moscou

"L'Italie communiste" - 3 octobre 1968 - RTS Archives. [RTS] En 1968, au lendemain de l'intervention soviétique en Tchécoslovaquie, l’émission "Continents sans visa" s'intéresse au Parti communiste italien. Le PCI apparaît en effet comme le moins inféodé à Moscou des partis communistes occidentaux. Le reportage est constitué principalement d'une série d'interviews, notamment de Luigi Longo, secrétaire du PC de 1964 à1972.

Le PCI a choisi de ne pas être inféodé à la ligne de Moscou. (RTS 23 min 40 sec) 

Pier Paolo Pasolini

Pier Paolo Pasolini - "La situation du PCI" - Continents sans visa du 3 octobre 1968 - RTS Archives. [RTS] Figure intellectuelle de premier plan en Italie, écrivain et cinéaste controversé, Pier Paolo Pasolini n’a jamais ménagé ses réflexions sur la situation de la gauche italienne. En 1968, il répond à une interview de la Télévision suisse dans laquelle il s’affirme marxiste et évoque la position du PCI face à ligne soviétique.

Il fut un des intellectuels de premier plan en Italie, interview en 1968.  (RTS 1 min 57 sec) 

L’Italie entre le PC et la DC

"Politique italienne" - Temps Présent du 17 juin 1976 - RTS Archives. [RTS] Le compromis historique entre le Parti communiste et la Démocratie chrétienne n’est pas encore une réalité lors du tournage de cette émission de "Temps présent", en juin 1976. Mais les bases sont en train d’être établies par les acteurs politiques, notamment par Aldo Moro, qui sera victime des Brigades rouges deux ans plus tard, en 1978.

Quelles sont les forces politiques en présence à la veille du compromis historique ? (RTS 41 min 20 sec)