Masud, six ans, récolte de la ferraille dans le quartier de Dholaikal, à Dhaka, Bangladesh.  [Andrew Biraj - Reuters]

Esclavage des enfants: comment y mettre fin?

L'émission du 27 mai 2012

Dans le monde, 215 millions d'enfants de moins de 17 ans doivent travailler au lieu d'aller à l'école. C'est le chiffre récemment avancé par l'Organisation internationale du travail.

Que dire de plus? Et bien que la moitié d'entre eux doivent faire face à des conditions de travail proches de l'esclavage, dans les mines, les usines, les ateliers de confection ou la prostitution. Dans les régions les plus pauvres du globe, l'enfant représente souvent une force de travail indispensable à la survie des familles. Mais le phénomène dérive parfois vers l'exploitation et dans certains cas vers l'esclavage. 

Comment lutter contre l'esclavage des enfants? Pourquoi ce phénomène perdure-t-il en dépit des nombreux textes internationaux qui protègent les enfants? Geopolitis décrypte la gravité de la situation et ce qui doit être fait pour mettre fin au travail forcé des enfants.

L'invité: Auret van Heerden, président de l'organisation Fair Labor.

Auret van Heerden, président de Fair Labor Association

Auret van Heerden est le président de Fair Labor Association (FLA), organisation qu'il a rejoint après plus de 30 ans d'expérience dans les droits de l'homme et du travail. Il a commencé à faire campagne pour les droits des travailleurs en tant que jeune étudiant pendant l'apartheid en Afrique du Sud et est coauteur d'un livre paru en 1976 appelant pour les droits syndicaux des travailleurs noirs.
Il a fait deux mandats en tant que président de l'Union nationale des étudiants sud-africains. Après des études de sociologie industrielle à l'Université de Witwatersrand à Johannesburg, il a fondé un institut fournissant des services de recherche et de formation pour les syndicats et groupes de la société civile. Il a été contraint à l'exil en mai 1987 après de longues périodes d'isolement et de torture.
En 1988, Auret a rejoint l'Organisation internationale du Travail (OIT) et a travaillé jusqu'en 1994 sur le programme d'action contre l'apartheid à Genève, lorsque le nouveau gouvernement démocratique sud-africain l’a nommé Attaché du Travail à la Mission permanente d'Afrique du Sud à l'ONU à Genève. Il est retourné à l'OIT en 1996 où il a travaillé sur les questions de relations de travail dans 25 zones d’exploitation et a mis en place un projet financé par la Confédération suisse pour améliorer les relations de travail dans les zones économiques spéciales en Chine.
Le site de Fair Labor Association (en anglais)

Ce forum est fermé. Pour toutes question concernant l'émission, adressez-vous à la rédaction de Geopolitis via le formulaire de contact. Merci de votre compréhension.

Vu sur le web

Sur la toile circulent des milliers de vidéos qui, avec plus ou moins de réussite, tente de faire comprendre la réalité du travail des enfants dans le monde. Les auteurs de ces vidéos sont aussi bien des organisations internationales, des médias ou des particuliers dont le travail est le fruit d’une initiative personnelle.

La carte

Infographie - Travail des enfants. [RTS] Le travail des enfants dans le monde

Plus d'un enfant sur dix dans le monde doit travailler de gré ou de force. Ils sont une majorité de garçons et travaillent pour la plupart dans le secteur agricole. Découvrez dans le détail les chiffres-clé du travail des enfants dans le monde.Voir les infographies

Vu du passé

La lutte contre le travail des enfants, qui se confond dans de nombreux pays à une forme d’esclavage, passe par l’élaboration de lois internationales et un engagement pour leur application. Il revient à l’ONU, par l’Organisation international du travail aussi bien que par l’UNICEF, de mettre en place ces dispositions et de les faire respecter. Une mission difficile qui marque cependant une étape de l’histoire sociale dans le monde.


Engager des moyens de lutte

ONU - enfants esclaves [http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-sociale/video/CAB88031831/onu-enfants-esclaves.fr.html] En 1988, la publication du rapport du groupe de travail sur
l'esclavage de l'ONU dénonce la persistance de pratiques esclavagistes à l'égard
des enfants. Pour Theo van Boven, expert des droits de l’homme à l’ONU, la
faiblesse des moyens engagés par les Etats pour lutter contre le travail des
enfants est une cause qui doit être portée à la connaissance de l’opinion
mondiale.

Un rapport de l’ONU dénonce la pratique de l’esclavage des enfants. (INA 2 min 048 sec) 

Une convention
pour les enfants


Charte enfants [INA] En 
1989, après dix années de travaux, les Nations Unies ont adopté, à
l'unanimité, la convention internationale sur les droits des enfants. Parmi les
objectifs essentiels: protéger les enfants de la guerre et du travail. Au
Journal télévisé, Paul-Henri Audat, directeur du comité français de l’UNICEF,
évoque l’importance de cette convention dans la lutte contre l’exploitation des
enfants.

Une convention internationale adoptée à l’unanimité. (INA 2 min 02 sec) 


L’UNICEF au
front

ZOOM: UNICEF TRAVAIL DES ENFANTS [INA] En janvier 1997, un
rapport de l'UNICEF dénonce le travail des enfants à travers quatre exemples.
La Colombie d’abord, où les enfants sont exploités dans les mines de charbon,
la Thaïlande où la prostitution enfantine constitue une économie parallèle, le
Brésil où des enfants travaillent dans des conditions scandaleuses. Une autre
situation endémique que relève ce rapport, l’exploitation des enfants dans les
familles de paysans qui comptent sur cette main-d'oeuvre nécessaire aux travaux
aux champs, comme le montre cet autre exemple de l’Egypte.

L’UNICEF veut alerte l’opinion publique mondiale sur le réalité du travail des enfants. (INA 1 min 50 sec) 

Le scandale des cimetières
clandestins

Pérou enfants esclaves. [INA] En 1991, éclate au
Pérou le scandale des cimetières clandestins où sont enterrés des enfants
esclaves travaillant dans les mines d’or. Victor, un garçon de 8 ans, témoigne
de cette réalité connue de l’exploitation des enfants dans l’économie du pays.

Le Pérou ne peut plus cacher la réalité du travail des enfants. (INA 2 min 29 sec)