Cargaison de cocaïne interceptée au Mexique le 5 novembre 2007. [Daniel Aguilar - Reuters]

Le Mexique et la drogue: une victoire des cartels?

L'émission du 1 avril 2012

Le Mexique est la proie d'un conflit qui, chaque année, fait des milliers de morts. Les victimes sont des forces de l'ordre, des narcotrafiquants mais également des civils pris entre deux feux ou exécutés pour entretenir un climat de terreur. Cette guerre qui, en cinq ans, a fait plus de 60’000 morts, est liée au trafic de cocaïne.

Au cours des dernières années, les cartels de la drogue mexicains sont apparus comme les principaux organisateurs des envois de cocaïne de Colombie, premier producteur, vers les Etats-Unis, principal consommateur devant l’Europe. Un marché qui, malgré toutes les mesures de lutte anti-drogue continue de drainer des dollars et de la violence.

Comment enrayer la violence urbaine liée aux trafics de drogues ? Une légalisation de la consommation de certaines drogues peut-elle enrayer ces trafics ? Geopolitis décrypte les données de ce conflit à l'heure où le Mexique va élire son nouveau président.

Liens utiles

> Références sur la violence au Mexique


"Drugs, Violence and Insecurity in Mexico"

Essai du Dr Gareth A. Jones sur le traffic de drogue au Mexique disponible sur le site de Routledge. (en anglais)

Lire l'essai sur le site de Routledge
 

"Drug Violence in Mexico"

C’est le titre d’un rapport du Trans-Border Institute, Université de San Diego, publié en 2011 dans le cadre du projet "Justice in Mexico". (en anglais)

Le site du projet "Justice in Mexico"

Le rapport "Drug Violence in Mexico" (PDF)
 

Perception de la corruption en 2011

Avec une note de 3 sur 10, le Mexique est classé 100 pays du monde en matière de corruption. Mais la tendance du Mexique est au recul, le pays était classé  98ème en 2010, 89 en 2009 et 72 en 2008.

Le site de la Perception de la corruption en 2011 – Transparency International
 

> Lutte contre la drogue


Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC)

Etabli en 1997, l’ONUDC est basé à Vienne et intervient dans 150 pays du monde. Découvrez ici les pages consacrées au trafic de drogue et au Mexique.

Trafic de drogue (en anglais) 

Mexique (en espagnol)
 

Campagne mondiale contre la drogue

Chapeautée par l'UNODC, cette campagne vise essentiellement les jeunes. Ils seraient 200 millions dans le monde à consommer de la drogue au moins une fois par an. Les détails de la campagne, des vidéos et des liens.

Le site de la campagne mondiale contre la drogue
 

Rapport mondial sur les drogues 2010 – résumé analytique

Consommation, trafic, criminalité, etc. Tous les chiffres et analyses de l’office des Nations unies contre la drogue et le crime.

Accéder au rapport 

Infographie

Infographie sur la criminalité liée à la drogue au Mexique. [RTS] Les homicides liés à la drogue au Mexique font de plus en plus de morts. Mais selon les sources, les chiffres ne correspondent pas forcément. Extrait du rapport 2010 du Trans-Border Institute (Université de San Diego) ce graphique montre l'évolution du nombre d'homicides liés à la drogue au cours des dix dernières années. Voir l'infopgraphie

Dennis Rodgers, anthropologue, chercheur à l'Institut Brooks de recherche sur la pauvreté mondiale de l'Université de Manchester (Grande-Bretagne), et collaborateur du Centre d'études sur les confits, le développement et la paix de l'Institut universitaire de hautes études internationales et du développement de Genève.

Né en Thaïlande en 1973, Dennis Rodgers a grandi en Suisse, en Inde, et en France. Il détient les nationalités anglaise, française, et suisse. Il a obtenu sa licence et son doctorat en anthropologie sociale à l'Université de Cambridge, ainsi qu'un certificat d'études internationales à l'Institut universitaire de hautes études internationales (HEI) de Genève. Il a été chercheur à la Commission économique pour l'Europe des Nations Unies (CEE-ONU) en 1994-95, et au Service de la recherche en éducation (SRED) du Département de l'instruction publique (DIP) de la République et du Canton de Genève en 1999-2000.
Entre 2000 et 2007, il était professeur assistant d'études du développement à la London School of Economics (LSE). Ses recherches se penchent sur les questions de développement et plus particulièrement sur les thèmes de la violence et de la planification urbaine. Son travail de terrain l'a conduit à plusieurs reprises en Argentine et au Nicaragua, où depuis 15 ans il étudie notamment l'évolution d'une bande d'un quartier pauvre de Managua à travers des méthodes de recherche participatives.
Plus récemment, il a aussi travaillé en Inde, et plus particulièrement à Patna, la capitale de l'état du Bihar, où il a effectué des recherches sur les politiques de réduction de la violence dans le cadre d'un programme de recherche comparatif plus large sur la violence urbaine dans quatre pays en Afrique, Asie, et en Amérique Latine (voir www.urbantippingpoint.org). Il est intervenu dans de nombreux colloques à travers le monde et a presque une centainede publications scientifiques à son actif, en anglais, français, et en espagnol.
Publications en français:
- "Interview de Dennis Rodgers", Revue internationale de la Croix-Rouge, no. 92 (Sélection française), pp. 157-174, 2010.
- "Génèse d’un Gangster? De la pandilla au cartelito au Nicaragua post-Sandiniste", Problèmes d'Amérique Latine, no. 76, pp. 61-76, 2010.
- "Les bandes comme stratégie de "survie sociale" au Nicaragua", In: G. Bataillon et D. Merklen (dir.), L'Expérience des Situations-Limites, Paris: Karthala, 2009.
- "Managua: La ville délocalisée", In: M. Davis et D. B. Monk (dir.), Paradis Infernaux: Les Villes Hallucinées du Néo-Capitalisme, Paris: Les Prairies Ordinaires, 2008.
- "Au pays des maras et des pandillas", Courrier International, no. 918, pp. 38-42, 5-11 juin 2008.
- "Vivre dans une bande de jeunes au cœur d'un quartier de Managua", Dial, no. 2179, pp. 1-6, 1997.
Le site de l'université de Manchester

Ce forum est fermé. Pour toutes question concernant l'émission, adressez-vous à la rédaction de Geopolitis via le formulaire de contact. Merci de votre compréhension.

Vu du passé

Le Mexique, mais aussi la Colombie et les pays d’Amérique centrale sont devenus des lieux de production et d’exportation de la drogue, au point de représenter une économie parallèle de première importance. La lutte est inégale, malgré les moyens engagés. Au sommet de la pyramide, des narco-trafiquants puissants ; en bas de l’échelle du crime, des passeurs qui, au risque de leur vie, transportent de la cocaïne vers les Etats-Unis et l’Europe. Une situation qui paraît inextricable.

L’arrestation de Gallardo

Arrestation de Miguel Angel Félix Gallardo en avril 1989. [INA] Miguel Angel Félix Gallordo était considéré, à la fin des années 80, comme le principal intermédiaire, au Mexique, entre le cartel de Medellin et le marché américain de la cocaïne. C’est donc une cible désignée de la lutte contre les trafiquants par le gouvernement mexicain. Le 11 avril 1989, il est arrêté.

Il était le principal intermédiaire entre la Colombie et les Etats-Unis (INA 1 min 36 sec) 

L’argent de la drogue

"L'argent de la drogue", Temps Présent du 6 décembre 1979. [RTS] Ce document tourné en 1979 aux Etats-Unis -notamment à Miami- et en Colombie est exceptionnel à plus d'un titre. L'équipe de "Temps présent", emmenée par Pierre-Pascal Rossi, enquête sur les milliards de l'économie parallèle de la cocaïne. C'est un voyage saisissant dans l'univers de la drogue, dix ans avant le soutien américain dans la lutte contre les cartels en Amérique du Sud.

Enquête sur le trafic entre la Colombie et les Etats-Unis. (TSR 70 min 19 sec) 

Une guerre sans relâche

Coup de filet dans le réseau Herrera aux Etats-Unis et au Mexique en juillet 1985. [INA] Le 24 juillet 1985, la police arrête plus de 120 personnes aux Etats-Unis. Regroupées au sein du réseau Herrera, elles constituent un rouage important dans le transfert de la drogue entre le Mexique et les Etats-Unis. L’opération de la police américaine est à l’envergure du réseau mis en place entre le deux pays.

La police américaine met à terre un vaste réseau mexicain (INA 1 min 11 sec) 

Les mules en Suisse

"Les mules", Temps Présent du 7 février 1991. [RTS] La "guerre totale" engagée par le gouvernement de Colombie, en 1989, avec l'aide des Etats-Unis, contre les "narco-trafiquants" n'a que très partiellement modifié cette situation. Après la mort en 1993 de Pablo Escobar, chef du "Cartel de Medellin", c'est le "Cartel de Cali" qui a pris le relais dans l'économie de la drogue. En 1991, "Temps présent" consacre une émission à ces femmes colombiennes qui, au péril de leur santé et de leur liberté, sont contraintes d'être des passeuses de drogue. Celles qui sont arrêtées à notre frontière sont condamnées à de fortes peines de prison. Témoignages.

Ces femmes sont forcées de passer de la drogue au péril de leur vie. (TSR 41 min 24 sec)